[PV Meenah] Vagabonde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[PV Meenah] Vagabonde

Message par Mahel Venalya le Sam 13 Fév 2016, 18:22

Aspect de l'île:
Une autre île dévastée. Malgré les multitudes d’île qu’elle et son compagnon ont visitée seulement 10% semblait en bonne état. 10% !  Bien qu’elle est ressentie le sol trembler, les nuages noirs s’amonceler, jamais au grand jamais elle n’aurait pensé que cela serait pareil partout. Malheureusement cette petite île en était la preuve. Le volcan central avait enveloppé la malheureuse de sa vomissure rouge-orange et celle-ci c’était solidifier par-dessus la végétation qui jadis semblais fleurissante. Quelque maigre pousse essayais de survivre toute suite ingurgité par la faible faune local qui a pu survivre. Vaincu par son triste sort, Mahel s’assis sur un des innombrables rocher. Elle ne savait plus quand est-ce que ça quête de ses origines avait commençais mais depuis le depuis tout semblait contre elle. Aucun indice n’avait été récolté. Bien sûr, elle avait suivie de nombreuse piste mais chacune menait à un cul-de-sac. Il faut dire qu’elle n’avait pas beaucoup d’indice autre que les maigres souvenirs de sa génitrice et de l’emplacement de son île natal. Plus elle s’éloignait de sa maison, plus elle désespérait. Elle avait même perdu la fois de retrouver sa mère dragon.

Heureusement, elle se débrouillait dans le commerce! Cela lui permettait de marchander entre elfe et nains qui ne s’aimait guère sur son île, mais qui avait besoin d’une ressource que chacun avait. En échange, elle demandait des sortes de pierre, des armes ou d’autre objet qui lui semblait rentable. C’est grâce à cela qu’elle subsistait. En plus, elle arrivait à dégoter des indices sur une île qui renfermerait toute les connaissances, dont ses origines le pensait-elle. Elle siffla son dragon qui voltigeait à quelque lieu de là. Elle devait ce rapproché de son objectif.

Ils volèrent longtemps avant de ce posée sur une autre île qui semblait inhabité. La nuit commençait a tombé et ils avaient tout d’eux besoin de repos. Emris avertis sa maitresse qu’il allait vérifier les alentour pour s’assurer qu’il n’y aille aucun danger. Une forêt s’entendait devant eux. Une jungle aux abords paisibles, mais au recoin sombre fort douteux. Pendant l’absence d’Emris, Mahel prépara un feu, fis cuire un restant d’animal ressemblant à un cheval cornu a plume d’une grandeur approchant celle d’un chien. Attirer par le fumet de la nourriture Emris reviens vite, mais dessus du peu qu’il restait décida de partir à la chasse. Il prit pourtant le temps d’avertir sa maitresse. Une aura malsaine planait dans l’air. Les animaux agissaient bizarrement. Sur ce, il prit gracieusement son envol. Dans le clair de lune, ses écailles brillaient comme une améthyste. Mahel continua de regarder dans sa direction, longtemps après qu’il soit partie. Ils avaient tant vécu  de chose ensemble, autant dans la souffrance que dans la joie. Elle sourit à cette pensée, un sourire nostalgique. Puis elle mangea en attendant le retour de son dragon, de son ami, de son frère.

Les arbres commençaient une douce mélodie avec vent qui s’engouffrait en eux. Cela aurait pu être extrêmement relaxant. Or, Mahel décela un autre bruit dans la chanson des feuilles. Un animal ? Un autre dragon?  Ça ne pouvait être Emris. Elle pouvait sentir sa présence plus loin.  Énervée par cette intrus importun, elle pris son arc et ses flèche et dirigea son tir vers l’endroit tout le bruit avait semblai venir. Puis elle appela son dragon à travers le lien unique  qui les unissait.


- Emrriiiisss.... revieennn viiitteee... faiiss attennntiiiooonn.....


Dernière édition par Mahel Venalya le Mar 16 Fév 2016, 21:52, édité 1 fois
avatar
Mahel Venalya
Jeune Dragon
Jeune Dragon


Feuille de personnage
Espèce: Mystère
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Meenah le Sam 13 Fév 2016, 19:30

Un cri puissant déchira l'immensité du ciel obscur. C'était la façon qu'avait Ozrael de prévenir qu'il avait aperçu quelque chose.
Meenah, juchée sur son dos, plissa les yeux et ses pupilles se dilatèrent. Etant originellement une créature nocturne, elle était donc nyctalope et n'eut aucun mal à apercevoir ce sur quoi son dragon voulait attirer son attention : à quelques minutes de vol à peine se dessinait une forme, une forme qui ressemblait à une île. La présence de ce qu'elle devinait être un volcan refroidit la trollesse, néanmoins. Pour une raison qui lui échappait - et de toutes les façons, elle ne s'y intéressait pas - cette foutue catastrophe avait également fait entrer en éruption tous les volcans... du moins, tous ceux qu'elle avait vus, depuis. Il ne fallait sans doute pas compter sur la présence d'eau; si il y en avait, elle serait sans doute souillée par les cendres.
Meenah pesta mais se saisit tout de même des crochets d'acier greffés dans l'encolure de son immense cracheflamme pour donner une soudaine impulsion en avant avec beaucoup de vigueur. Dans un cri effroyable, la créature se mit à brasser énormément d'air avec ses ailes puissantes et elle se propulsa à une vitesse considérable en direction de l'île.

Non, il n'y aurait pas d'eau... néanmoins la nuit tombait et, préférant vivre le jour pour ne pas se montrer vulnérable quand toutes les autres races humanoïdes sont réveillées, il lui fallait trouver un endroit où dormir et la trollesse préférait éviter de dormir sur le dos d'Ozrael en plein vol. Le cataclysme avait disloqué un tel nombre d'îles qu'il en devenait presque exceptionnel de trouver un lopin de terre sur lequel se poser.

Rapidement, ils furent au-dessus de l'île. Elle était recouverte de cendres et la végétation était pauvre; Meenah jura. Elle ne s'attendait pas à grand-chose d'autre, de toutes les façons, mais elle jura tout de même. Elle allait intimer à son dragon l'ordre de se poser lorsque quelque chose attira son attention : une forme sinueuse, toute flétrie et recourbée, se dressait entre les arbres. Ce n'était pas un tronc délabré. C'était...

- Merde, souffla-t-elle.

Ozrael n'eut pas à orienter son corps de sorte à atterrir; la valiane qui se déployait dans d'affreux craquements le fit pour lui. Dans un claquement sec, elle s'élança vers le cracheflamme qui vrilla juste à temps pour éviter son étreinte mais pas suffisamment tôt pour éviter le choc. Frappé à l'aile, il fut déstabilisé et chuta; si il parvint à redresser la barre peu avant de heurter le sol, Meenah, elle, avait été soufflée par le coup et fut éjectée à plusieurs mètres de son dragon. La trollesse roula sur quelques mètres dans les buissons recouverts de cendre, tenta de se relever, tituba, tomba de nouveau, voulut courir et s'effondra dans sa hâte, encore trop déséquilibrée.
A ce moment là, elle se posa un millier de questions. Comment est-ce qu'une valiane avait pu survivre ici - sans doute en attrapant les dragons au vol comme elle l'avait fait avec Ozrael, remarque, où est-ce que Zafreyja, qui la suivait pourtant de près quelques dizaines de minutes plus tôt, était passée, qu'est-ce que la dragonne avait de mieux à faire que de défendre sa maîtresse et son compagnon contre une plante tueuse, pourquoi est-ce qu'il avait fallu qu'elle se retrouve affublée d'une sotte pareille alors qu'elle avait des dizaines de milliers de dragons à sa disposition autrefois, pourquoi est-ce qu'il avait fallu qu'une catastrophe vienne raser le monde, pourquoi est-ce que cette foutue tiare refusait de fonctionner correctement, pourquoi il y avait quelque chose qui ressemblait à une humaine juste devant elle et pourquoi est-ce qu'elle bandait son arc dans sa direction.
Il y avait quelque chose qui ressemblait à une humaine juste devant elle et qui bandait son arc dans sa direction ?

Meenah sortit de ses pensées et oublia sa rage l'espace d'un instant pour ouvrir grand ses deux yeux jaunes avec surprise; elle pensait être seule ici. Enfin, toujours était-il qu'elle avait des affaires plus importantes à régler pour l'instant, aussi résista-t-elle à l'envie de montrer ses crocs à l'inconnue en guise d'avertissement pour faire volte face avec rapidité, assurant la prise sur son trident. Il semblait que ce n'était pas nécessaire, néanmoins. Un des rugissements effroyables de son dragon venait de retentir et, peu après, une immense colonne de flammes s'éleva dans le ciel en se reflétant sur les nombreux bijoux que portaient la trollesse et qui ressemblaient à autant de petits soleils. Il semblait qu'Ozrael venait d'embraser la valiane; cette vieille branche déjà bien amochée par les cendres ne tarderait pas à disparaître. Meenah porta sa main à son front et sa tiare se mit à luire : elle rappelait Ozrael. Une fois que cela fut fait, elle se retourna face à l'inconnue, prenant comme à son habitude une posture hautaine et pleine de prestance.

- A ta place, je baisserais cet arc, l'informa-t-elle en considérant l'arme d'un regard méprisant.
avatar
Meenah
Son Impérieuse Condescension
Son Impérieuse Condescension


Feuille de personnage
Espèce: Troll des eaux
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Mahel Venalya le Dim 14 Fév 2016, 16:51

(Oups! Juste un petit truc à dire avant, après ma terre de roche avec le volcan j’ai écrit
Ils volèrent longtemps avant de ce posée sur une autre île qui semblait inhabité.
qui elle ressemblait plus à une jungle avec tous ces truc bizarre cacher à l'intérieur... mais c'est pas plus grave que cela. J'aurai dû être plus claire ^-^)

Mahel s’avança tranquillement dans le début de la forêt, son arc toujours pointer droit devant elle. A peine avait-elle pu voir les écailles d'un énorme dragon que celui-ci cracha un jet de flamme de ces entrailles.  UN tourbillon de lumière et de chaleur qui semblais ce diriger sur une......une quoi? Une grosse branche? Ah oui, mais une branche vivante qui semblait l'avoir attaquer. Le pauvre! Obnubilé par la beauté de l'animal massif (il devait faire presque 2 fois la grosseur de son petit Emris!), elle n’aperçut pas toute suite une forme sombre couverte d'or. C'était quoi ça? Elle avait appris que la plupart du temps plus on était couvert d'or, plus on était haut placé. Une couronne massive d'or encastré de pierre précieuse pour les nains, des bijoux aussi blanc que pure en diadème pour les elfes et etc. Elle avait aussi apprises que des gens au placé avaient énormément de serviteur. Pourtant elle ne voyait qu'une sorte de gargouille. Mais qu'est-ce que cela pouvait bien être? La chose parla (à défaut d'autre chose pour le moment, Mahel l’appellerai: la chose)

- A ta place, je baisserais cet arc.


Mahel avait bien entendu cette petit chose aux yeux étrange et à la pilosité capillaire dégoutante lui demandais de baisser son arc.... avait un air supérieur? Sois elle était une petite princesse sotte sortie d'un autre monde, soit elle était tout simplement idiote! Mahel pris une grande respiration et évalua la situation. Si c'était belle et bien une princesse, elle ne voulait pas engager une guerre diplomatique. De plus, elle avait l'air d'être avec le mastodonte de dragon qui n'avait pas l'air spécialement gentil. Bien sûr, Mahel savait les coutumes des dragons et pourrais lui faire comprendre que la tué ne servirai a rien. Par contre, s'il était bel et bien au service de '' la chose'', il l’écouterait sans discuter simplement par amour. Pourtant ce n'est pas de l'amour quelle voyait dans le regard du dragon. Un mélange de fureur, de faible respect et.... serait-ce de la soumission? Comment pouvons-nous soumettre un aussi gros dragon! L'important c'est qu’elle ne pourra pas rallier le dragon donc si elle ne fait pas ce que cette petite fille veut, elle finira surement comme la plante carbonisée avant même qu'Emris arrive. D’ailleurs celui-ci évaluait déjà la situation de plus loin. Bref, elle n'avait pas beaucoup le choix. Et puis peut-être que cette chose savait où se trouve la banque du savoir? Décidant de jouer la carte de la vie, (hé hé, elle est pas folle cette Mahel la ;) ) elle abaissa son arc de quelque centimètres. Puis regardant, la nouvelle venue

- Si tu pouvais dire à  ton dragon de ne pas me carbonisé, je serais ravi de le faire ma chère !

Mahel avait essayé d’être polie (ce qu’elle fait très rarement), puisqu’elle était un peu rouillée, sa voix avait laissé paraitre une certaine condescendance dans ces propos, surtout vers la fin. Déjà répugner par cet acte de semi-politesse, elle feignit de sourire a cette ‘’chose’’ puis de la même vois l’invita à la rejoindre près du feu avant de se faire attaquer par autre-chose. Elle fit par exprès pour ne pas demander à cette dernière si elle avait mal. Qu’elle se débrouille toute seule, elle n’était pas une samaritaine pour créature de toute sorte! Par contre le dragon, elle l’aurait volontiers soigné, mais puisqu’il appartenant à un adversaire potentiel pour le moment elle attendit si celle-ci allait changer de ton et peut-être paraitre civilisé. Bon, c’est sûr que Mahel n’ont plus n’était pas très civilisé elle non plus. Pointer une arme sur quelqu’un, qui semblait de ligné royal qui plus est! Ce n’était pas très courtois. Essayant de ne pas mettre le dragon dos à elle, elle s’éloigna en direction du feu, puis elle dit sur un ton moi sarcastique.

    - Ton dragon à reçu un gros coup, je ne doute pas qu’il soit assez fort pour voler pareil mais il vaudrait mieux qu’il aille un traitement…. Au cas où vous auriez à voler longtemps…..

En même temps, que d’assurer un peu de courtoisie, Mahel voulait essayer de trouver des informations sur la ‘’chose’’. Cette dernière l'intriguait beaucoup avec sa peau presque noir, ses yeux jaune et rose et tout ses bijoux! Mais c'est surtout ses oreilles que Mahel pris le temps d'observer. Elle ressentie de la déception de voire qu'elle n’était pas comme les siennes et aussi un peu de réconfort... elle ne serait pas comme elle. Bien qu'avec tout ces bijoux et cette certains beauté qui ressortait de la ''chose'', cette dernière pouvais être qualifier de belle. Mahel ne voulait surtout pas avoir cette air de petite peste. Peut-être aussi que cela émanais simplement d'elle et non pas de l’espèce....



Dernière édition par Mahel Venalya le Mar 16 Fév 2016, 21:51, édité 1 fois
avatar
Mahel Venalya
Jeune Dragon
Jeune Dragon


Feuille de personnage
Espèce: Mystère
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Meenah le Dim 14 Fév 2016, 17:51

[ah mince désolée, j'avais pas du tout compris ça xD c'est pour ça que je comprenais pas le rapport avec l'image, enfin bon tant pis]

Les lèvres de la trollesse s'étirèrent en un mince sourire satisfait alors que celle qui lui faisait face baissait son arc et qu'Ozrael venait se ranger à ses côtés. Visiblement, elle faisait beaucoup d'effet à l'inconnue; elle ne savait sans doute pas à qui elle avait à faire.

- Bien.

Avec des gestes amples, elle épousseta ses longs cheveux pour en retirer toute la cendre et les feuilles qui s'y étaient logées puis finit par les soulever pour les laisser retomber souplement afin d'éliminer les derniers résidus. Meenah avait horreur d'avoir des mèches devant les yeux; c'était simplement affreusement gênant en situation de combat ou de confrontation, aussi elle avait pris l'habitude de toujours veiller à garder un minimum d'ordre au sein de son opulente chevelure. Elle avait mis ce temps à profit pour observer l'inconnue dans ses moindres détails : elle ressemblait à une humaine, mais pas exactement. L'une de ses oreilles ressemblait plutôt à celle d'une elfe. S'était-elle mutilé la deuxième pour qu'elle paraisse plus ronde ? Meenah ne voyait aucune cicatrice. Curieusement, le corps de la non-humaine était recouvert de tatouages en tous genres. C'était tout; elle n'avait vraiment rien d'exceptionnel.
Malgré tout, elle se trouvait là et elle n'avait pas l'air de mourir de faim... elle n'avait certainement pas survécu sur cette île ravagée aussi longtemps. Elle avait dû arriver ici en volant; elle possédait sans aucun doute un dragon. Voilà qui était intéressant. Il ne fallait pas faire mauvaise impression.

- Oh, mais où sont mes bonnes manières ! s'exclama-t-elle en repoussant de nouveau une mèche rebelle, levant la tête et ponctuant sa phrase d'un rire qui se voulait amical mais aux sonorités malsaines. Mes intentions ne sont pas hostiles, enfin. Ozrael ne te fera rien... très chère.

La trollesse, n'ayant pas aimé le ton sur lequel la non-humaine avait fini sa phrase, ne put s'empêcher d'appuyer sur les deux derniers mots en baissant le ton, d'une voix qui semblait vaguement menaçante. A peine commencée, cette conversation ressemblait déjà à un concours d'hypocrisie. D'un côté, l'inconnue semblait un tantinet hostile et de l'autre, il y avait le talent mythique de Meenah pour la manipulation, à savoir qu'il était mythique car, comme tous les mythes, il n'existait pas.
La créature maigrichonne qui semblait ma foi fort enhardie lui proposa de soigner son dragon. La trollesse haussa les épaules.

- C'est à toi de voir, lança-t-elle avec dédain. Il n'aime pas vraiment les inconnus.

Elle lança un coup d'oeil dans la direction d'Ozrael. Comme elle s'y attendait, l'immense cracheflamme fixait la non-humaine de ses grands yeux menaçants au fond noir et un grondement sourd s'élevait du fond de sa gorge. De temps à autre, ses babines supérieures se retroussaient pour légèrement laisser apparaître de longs crocs menaçants. Il était tendu et on le devinait prêt à gonfler ses énormes muscles bardés de cicatrice et à déployer ses ailes à tout moment pour impressionner de potentiels ennemis. Le regard de Meenah revint se poser sur la non-humaine et il se fit soudain plus innocent et sincère alors que, visiblement, une idée venait de lui passer par la tête.

- Par hasard... tu n'aurais pas vu un point d'eau claire, par ici ?

Ozrael releva la tête d'un mouvement brusque et laissa échapper un cri. Du coin de l'oeil, la trollesse aperçut une tache bleue au loin. Zafreyja revenait enfin... pas trop tôt, pensa-t-elle.
avatar
Meenah
Son Impérieuse Condescension
Son Impérieuse Condescension


Feuille de personnage
Espèce: Troll des eaux
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Mahel Venalya le Lun 15 Fév 2016, 20:20

Tout en regardant la nouvelle visiteuse qui essayait de dompter son impressionnante crinière, mais qui donner plutôt l’impression de se perdre à l’intérieur, Mahel appela mentalement son dragon. Elle ne voulait pas dévoiler toute les cartes de son jeu, mais s’il arrivait malheur, il sera là pour la protéger. La créature dorée parla de nouveaux ce qui déconcerta quelque peu Mahel. Enfui dans ses pensées elle avait quelque peu oublié qui ce tenais devant elle.

-Oh, mais où sont mes bonnes manières!  Mes intentions ne sont pas hostiles, enfin. Ozrael ne te fera rien... très chère.

Elle osait! Elle osait reprendre le sarcasme de Mahel! Elle n’était mieux pas s’aventurer dans cette zone-là. Mahel avait déjà du mal à garder son sang-froid sans son dragon, si en plus cette petite  princesse essayait de la provoquer. Bien entendu, rien ne parut autre qu’un léger coin de sa bouche qui commença a tiqué. Prenant plutôt le côté positif, elle se demanda comment une princesse pouvait s’aventurer seul. Avait-elle fugué? Une prime pourrait avoir été mise sur sa tête pour la rapporter à ses parents? Ou peut-être pourrais-t-elle simplement marchander avec celle-ci? Toujours en pensent a toute cette or qu’elle pourrait gagner, une lueur de convoitise s’alluma dans ses yeux. Encore une fois elle fut décontenancée par la petite créature qui parla de nouveau.

-C'est à toi de voir. Il n'aime pas vraiment les inconnus.

C’est à elle de voir quoi? A oui ! Soigner le dragon. Elle regarda ce dernier. En effet, il n’avait pas l’air de l’apprécier beaucoup. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle allait désespérer. Elle en avait vue des dragons coriaces bien que celui-ci le semble encore plus. Trois techniques permettent d’aider un dragon blessé. Premièrement, on devient son ami….. Mauvais plan avec lui, il n’a pas l’air de chercher un ami, mais plutôt un casse-croute. Deuxièmement, lui montrer qu’on est plus fort que lui ….. Encore pire que le premier plan! Troisièmement, lui montrer sa soumission en lui apportant à manger. En pendant que celui-ci mange le soigner. Bien entendu ne pas faire de gestes brusques et toujours expliquer au dragon ce que l’on va faire pour ne pas le surprendre.  Tout en analysant son approche pour soigner le dragon, Mahel sentit son dragon s’approcher près d’elle. Un soulagement vient s’installer dans son cœur, une brise chaude l’envahit. Emris par contre, ne ressentit pas la même chose et décida de rester sous le couvert des feuilles pour le moment. Déçu mais conciliante, Mahel s’approcha de quelque pas de son blesser.

- Par hasard... tu n'aurais pas vu un point d'eau claire, par ici ?

Elle regarda la jeune femme, sa voix paraissait si innocente, mais ses yeux crachaient quelque chose. Fronçant les sourcils, Mahel répondu d’un simple hochement affirmatif. Il y avait bien une petite chute d’eau claire plus loin qui formait un petit bassin d’eau et qui se ramifiait en deux petits ruisseaux, l’un allant vers un marécage et l’autre tombait en bas de l’île. Elle l'avais vu en survolant l'île. En pensant, aux ruisseaux, cela fit naitre une étincelle dans la tête de Mahel. La jeune femme qui se tenait devant elle, est un poisson humain! Elle analysa encore le physique, un trident, des oreilles étranges et des sortes de branchie ou chose étrange sur son thorax.

Une chose à la fois, nous discuterons et élaborerons de théorie plus tard. Pour le moment le plus important est le dragon. Et Emris qui fait son petit timide dans la jungle. Au même moment un autre dragon fit son entré, en fais une dragonne. D’un beau bleu, elle traversa le ciel, surement à la recherche d’un endroit ou se poser. Il y avait-il un autre dragonnier sur ce dragon? A peine Mahel ou se poser cette question qu’Emris sortie de sa cachette pour retrouver la dragonne. Super! Maintenant, elle se retrouvait seule…..

Bien décider a enfin soigner le dragon, elle se pencha sur le dénommé Ozrael et le salua poliment en se courbant sur elle-même. C’était un signe de respect démontrant ainsi qu’elle savait Ozrael son supérieur dans la ligné des dragons. Puis elle lui demanda doucement en prenant un contact visuel s’il voulait manger. Emris devait surement avoir apporté quelque chose un campement pour lui-même, elle lui expliquera par après pourquoi il n’a pas pu profiter des fruits de sa chasse.


Dernière édition par Mahel Venalya le Mar 16 Fév 2016, 21:51, édité 1 fois
avatar
Mahel Venalya
Jeune Dragon
Jeune Dragon


Feuille de personnage
Espèce: Mystère
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Meenah le Lun 15 Fév 2016, 21:11

Un fin sourire étira les lèvres de la trollesse lorsque son interlocutrice tiqua suite au sarcasme. Il était toujours satisfaisant de voir qu'un commentaire avait fait mouche, surtout lorsqu'il s'agissait de montrer qu'on ne se laisserait pas parler comme à un moins que rien. Tout de même, son impériale personne méritait davantage de respect ! Parfois, Meenah se demandait s'il était possible d'être au moins à moitié aussi merveilleux qu'elle. Sans doute pas, ou alors la tâche devait être véritablement ardue. Ce n'était pas n'importe qui qui pouvait asservir plusieurs milliers de dragon comme autant de fidèles serviteurs... enfin, moyennant le consentement de cette foutue tiare. Maudite catastrophe et saleté de magie qui se permettait de disparaître avec le reste du monde.

Le hochement de tête de la non-humaine la ramena à elle. Une lueur ravie vint éclairer le regard de la trollesse qui, à l'évidence, se serait mise à trépigner d'impatience sur place si elle n'avait pas tenu à garder un minimum de prestance devant l'inconnue.

- Où ça ? la pressa-t-elle. Où est-ce que tu l'as vu ?

Cela faisait sans doute plus d'une semaine que Meenah n'avait pas eu l'occasion de s'immerger totalement. Elle se sentait desséchée et affreusement déshydratée; sa gourde ne lui suffisait pas, sa nature aquatique exigeant qu'elle ne se contente pas de boire et qu'elle se rafraîchisse également dans l'eau. Enfin, ç'aurait pu être pire; le temps s'était montré plutôt clément jusqu'alors. Si il y avait bien quelque chose que la trollesse détestait davantage encore que les longues périodes sans baignade, c'était les longues périodes de chaleur sans baignade.

Maintenant, voilà que la non-humaine se mettait à faire des courbettes devant Ozrael. Meenah haussa un sourcil dubitatif en la voyant faire, mais ce n'était apparemment pas si inutile que ça puisque les grondements qui s'élevaient de la gorge du puissant dragon semblaient se faire plus sourds. Au regard insistant que l'inconnue avait posé sur le cracheflamme, il répondit par un grognement rauque qui sonnait comme une affirmation, sans la quitter de ses yeux menaçants néanmoins.
La trollesse se désintéressa bien vite de cette scène ennuyeuse pour penser à Zafreyja. Depuis qu'elle l'avait aperçue, elle avait dû parcourir une bonne distance. La dragonne devait être tout près maintenant... comme en écho à ses pensées, un cri doux, un de ceux qui servaient plus à signaler sa présence qu'à menacer un adversaire, se fit entendre. Meenah se retourna et vit sa dragonne immobilisée dans le ciel, à peine visible au-dessus des arbres. Elle souffla une interrogation à mi-voix, surprise.

- Mais qu'est-ce qu'elle f... oh.

La trollesse avait aperçu du mouvement près d'elle; à travers les feuillages, elle distinguait le bout d'une aile noire qui brassait l'air. Le dragon de la non-humaine avait dû rejoindre la femelle. Pas étonnant qu'elle se soit immobilisée; Zafreyja adorait le contact des autres dragons et elle ne rechignait jamais à faire la connaissance de nouveaux. Soit dit en passant, cela confirmait l'intuition de Meenah : l'inconnue possédait sans doute un dragon. Voilà qui était intéressant.
La trollesse fit néanmoins mine de n'avoir rien vu d'autre que la dragonne et elle posa une main sur sa hanche avec impatience, attendant de voir ce que Zafreyja ferait avant de la rappeler à l'ordre.
avatar
Meenah
Son Impérieuse Condescension
Son Impérieuse Condescension


Feuille de personnage
Espèce: Troll des eaux
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Mahel Venalya le Lun 15 Fév 2016, 23:12

Le dragon accepta sa salutation et accepta aussi qu’elle le nourrisse. Bien, très bien. Un sentiment d’admiration, d’amour pour les dragons et de remercîment ce poser sur le grand dragon.  Elle n’était pas au stade de lui poser des questions personnelles, surtout sur la jeune fille qui l’accompagne. Elle ne voudrait briser le faible lien qui c’était créer. Mahel voulu donc filer pour aller chercher la nourriture, mais la dragonnière poisson l’interpella a nouveaux. Respire. Du calme, elle a juste hâte de se retrouver dans l’eau! Pauvre petit poisson qu’elle était. Essayant de paraître aimable elle lui dit :

- C’est un peu loin d’ici, mais dès que mon frère descendra du ciel il pourra vous le montrer….. s’il arrête de faire son Roméo avec la dragonne d’en haut!

Sa dernière phrase s’adressait plus au ciel en direction d’Emris, mais qu’est-ce qu’il lui prenait? Ne venait-elle pas de le voir faire la cour à cette dragonne, qui le remarqua d’elle, n’avais finalement aucun dragonnier sur son dos (elle était donc à sa majesté poisson ce qui ne rassura pas trop Mahel). Elle se retourna et courra en direction du camp. Une chance, Emris avait bel et bien apporté de la viande, un gros chat mauve un peu plus petit qu’un cheval avec une crinière de poisson (encore ces foutu poisson!) et deux autres animales un peu plus gros  ressemblant  à des chèvres mauve (encore une fois)  avec une unique corne en forme de rond.
La chèvre:
 Juste le gros chat permettrait à  Ozrael devoir une partie de l’estomac plein mais elle préféra lui apporter une des chèvres. Mahel pris un petit radeau de bois où elle mettait  tous ses sacs, le déchargea et mis de peine et misère l’énorme chèvre (elle remercie mentalement les dons de chasseur de son compagnon.) Elle tira péniblement la chèvre jusqu’au dragon, puis de nouveaux s’inclina en présentant l’offrande. Elle recula doucement pour que le dragon puisse prendre la chèvre et dans un sifflement strident rappela son dragon. Mahel comprenait bien que depuis quelque temps il ne rencontrait plus aucun dragon mais de la a mélangé les races.

Son dragon atterrit tout près d’elle, elle le sermonna doucement avant de lui donner une caresse sur les flancs. Elle lui montra la visite ainsi que le présent pour le dragon blessé. Comme elle le pensait, Emris ne s’en formalisa guère que sa viande soit donné a d’autre. Il parut même fier d’avoir contribué à aider un confrère plus vieux et fort que lui. Elle toussota légèrement avant de parler à la femme poisson :

- Je vous présente Emris, mon… (elle chercha les mots précis pour décrire le lien qu’elle a avec son dragon puis déçu de ne pas pouvoir l’exprimer dit simplement)… mon ami. C’est lui qui vous montrera la voie de l’eau après les soins de votre dragon.

Essayant de paraitre digne, Emris s’avança de manière royale vers le petit poisson princesse et présenta sa patte telle un humain serrant la main d’un autre humain. Il la regarda légèrement hautain. Mahel rit à cette approche particulière. Ce n’était pas la première fois qu’Emris faisait comme les bipèdes alors que Mahel, faisait comme les dragons.  Pour prouver cette pensée, elle s’inclina de nouveaux vers Ozrael  et lui demanda si elle pouvait le soigner pendant son repas. A vu d’œil elle ne remarqua pas grand-chose de terrible, mais une infection pourrais si prendre et adieux la belle aile de se dragon. Un petit peu d’eau avec quelque herbe devrait faire l’affaire. Un petit bandage de boue pour la nuit et pourra voler dès demain après-midi sans aucune difficulté. Le regardant dans les yeux elle lui expliqua ce qu’elle allait faire et s’il était d’accord.


Dernière édition par Mahel Venalya le Mar 16 Fév 2016, 21:50, édité 1 fois
avatar
Mahel Venalya
Jeune Dragon
Jeune Dragon


Feuille de personnage
Espèce: Mystère
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Meenah le Mar 16 Fév 2016, 12:08

Son frère ? Elle venait d'appeler son dragon "son frère" ? Curieux. Meenah avait déjà entendu des humains ou des nains parler de leurs compagnons d'armes comme des "frères", mais il ne lui viendrait pas à l'esprit de faire de même avec un dragon. Sans doute l'aimait-elle vraiment beaucoup... mais au final, ça importait peu. Il était censé lui trouver un point d'eau et la trollesse se sentirait beaucoup mieux après une baignade.
Ozrael vit le percebrise faire la cour à la dragonne en même temps que Meenah. De rage, il rugit et s'apprêta à faire volte face pour s'envoler vers lui. La trollesse anticipa le mouvement.

- Non, lâcha-t-elle sèchement en le fixant de ses yeux jaunes.

Le dragon obéit et resta tranquille, quoi qu'il continuait de grogner. Il ne manquait plus qu'il aille se battre avec un dragon deux fois plus petit que lui et qui appartenait à son... "hôte". Meenah avait toujours eu pour habitude de laisser les dragons à leurs affaires - après tout, ils savaient mieux qu'elle ce qu'ils avaient à faire avec leurs congénères - mais tout de même, pas lorsque ça la mettait en porte à faux !
Peu après que la non-humaine soit partie faire elle ne savait quoi, un sifflement se fit entendre auquel le percebrise noir répondit. La cracheflamme bleue lui emboîta le pas - ou plutôt le vol - après un court moment d'hésitation et, rapidement, les deux dragons furent ici. Au même moment, la non-humaine arrivait en tirant une chèvre derrière elle et en la présentant à Ozrael. Meenah considéra la carcasse; elle avait certes un peu faim mais elle préférait tout de même le poisson. Elle attendrait de pêcher dans le point d'eau.
L'immense cracheflamme, après avoir posé un regard menaçant couplé d'un grondement sur ceux qui seraient susceptibles de manger la proie qu'on lui offrait, tira prestement la viande à lui et y fourra son museau. Pendant ce temps, la non-humaine présentait son dragon à la trollesse.

- Bien, commenta-t-elle.

Elle n'avait pas grand-chose à ajouter, vraiment. Le percebrise la mènerait à l'eau et elle ne demandait rien de plus. Elle le détailla du regard néanmoins; son espèce ne faisait certes pas de lui un grand guerrier, mais ces dragons se débrouillaient néanmoins au combat en compensant avec leur agilité et leur rapidité. Ce n'était qu'un dragon mais il y avait un début à tout.
La trollesse s'était rendue à l'évidence, néanmoins; autant voler un dragon était chose simple avant la catastrophe avec l'aide de sa tiare, autant en cette période la manière la plus simple de disposer à volonté d'un dragon était de s'allier avec son maître et Meenah n'avait aucune expérience en la matière. Il ne fallait pas donner de mauvaise impression, il fallait inspirer confiance. C'était tout ce qu'elle savait et c'était déjà très dur.

La vue du dragon qui lui présentait sa patte sortit la trollesse de ses pensées. Elle observa le membre avec incompréhension. Les dragons ne faisaient pas ce genre de choses, généralement... eh bien, il semblait que celui-ci était donc le seul à apprécier à sa juste mesure la splendeur de sa personne. Zafreyja, en tout cas, était beaucoup moins respectueuse. A peine posée, elle s'était approchée prestement de sa maîtresse pour frotter affectueusement sa grosse tête contre elle et y aller à grand renfort de coups de langue.

- Zaf... arrête... pas le visage ! protesta-t-elle.

D'un coup sec, elle frappa le sol de son trident. La petite cracheflamme bleue vit le fugace reflet doré et se retira bien sagement; alors et seulement alors, la trollesse lui donna une grattouille juste derrière l'une de ses cornes. En ce moment, la dragonne ne cessait de s'éclipser et chaque fois c'était la même chose : elle revenait toute débordante d'amour et recouvrait Meenah de bave. Autrefois, elle aurait réglé ça avec un bon coup de contrôle mental mais elle avait décidé d'adopter une autre attitude. Les gens, visiblement, n'aimaient pas trop ce genre de méthodes et si elle était prise à utiliser excessivement sa tiare devant quelqu'un cela risquait de compromettre son image et ses plans, aussi avait-elle décidé de lui apprendre par la pédagogie. Cela ne lui plaisait pas car c'était considérablement moins efficace, mais ça fonctionnait tout de même puisque la dragonne respectueuse était à son écoute.

Lorsque la non-humaine fixa de nouveau Ozrael, il resta d'abord un long moment immobile à plonger ses grands yeux au fond noir dans les siens. Finalement, il laissa échapper un grondement sourd dans lequel on pouvait malgré tout sentir une once d'avertissement.
avatar
Meenah
Son Impérieuse Condescension
Son Impérieuse Condescension


Feuille de personnage
Espèce: Troll des eaux
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Mahel Venalya le Mar 16 Fév 2016, 15:28

Mahel regarda brièvement la femelle cache-flamme badigeonner le visage de son maitre, celle-ci ne semblais pas beaucoup apprécier mais elle prit quand même le temps de la grattouiller après. Peut-être que comme elle cette femme poisson avait plus de lien avec les dragons qu’avec les autres espèces. Tout en s’approchant d’Ozrael, qui lui avait donné son accord sans oublier de l’avertir qu’il pouvait mordre si cela ne lui plaisait pas, Mahel engagea une petite conversation avec sa visiteuse.

- En passant, moi, c’est Mahel, je ne viens pas d’ici et là-bas c’est mon dragon Emris. Et vous ?

En attendant la réponse elle s’accouda près de l’aile blessée. Elle l’examina quelque instant et demanda à Emris de lui apporter son sac de guérison. Elle ne voulait pas aller dans la forêt toute suite et il lui restait assez d’herbe pour pouvoir le soigner. Elle lui demanda aussi d’aborder de l’eau. Pas besoin d’aller à la chute,  juste un peu dans le ruisseau qui sort de l’île sera suffisant. Elle attendit le retour d’Emris et examina encore une fois la plaie. Elle demanda respectueusement a Ozrael de déplier sa grande aile pour qu’elle puise lui mettre l’onguent. Elle l’avertie que cela piquerai un peu puisqu’elle allait désinfecter  la plaie. Dans un grand bol qu’elle alla chercher elle mit les ingrédients qu’Emris lui avait apporté.  Elle mélangea pendant un certain temps  pour que le tout ce transforme en pate verte informe et odorante. Regardant Emris, elle vue qu’il retroussait ces babines. Elle comprit que l’odeur était forte désagréable pour l’odorat des dragons. Elle rajouter de l’herbe a dragon. Une sorte d’herbe couleur or qu’adoraient les dragons. L’expression d’Emris changea et il approuva sa maitresse.

Elle retourna au chevet du grand dragon et lui appliqua la mixture doucement en fredonnant quelque note douce pour essayer d’apaiser le dragon. Une fois la lotion verte mis elle banda le tout avec de grand feuille d’arbre qu’elle trouva a proximité. Mahel n’a jamais de don de guérisseuse comme les elfes ou encore de magie réparatrice. Elle aurait bien aimé, mais sa seule connaissance de quelque herbe essentielle l’aider pour les cas mineur qu’elle rencontrait. Elle attendit que cela sèche pour appliquer une couche de boue sur avant de dormir. Il commençait a faire de plus en plus sombre et le sommeil de la jeune dragonnière la rattrapa. Elle bailla un long coup puis s’approcha de la femme poisson.

- Voulez-vous aller au point d’eau maintenant? Personnellement je vous le déconseille, la plupart des animaux nocturne vont vouloir si abreuver et ils vous trouveront surement appétissante comme encas…. Mais c’est vous qui voyez, Emris peut encore vous y apporter. Sinon vous pourriez y aller demain matin.

Sur ce, Mahel s’éloigna en direction du camp où elle alimenta un petit feu. Elle remarqua alors qu’elle avait oublié de saluer la dragonne bleue. Elle alla donc la voir et s’inclina devant elle, moins que quand elle l’avait fait pour Ozrael, car elle était plus petite que son dragon et peut-être même moi nagée.  Elle lui témoigna tout de même du respect et lui demanda si elle pouvait s’approcher pour la flatter quelque peu. Elle remarqua que c’est yeux était identique à ceux d’Emris et donc au siens. D’un beau mauve pourpre. Elle sentie un attachement pour la dragonne et compris pourquoi son frère l’avais apprécié. Dommage qu’ils soient de races différentes. Leur petit aurai été magnifique.

Elle n’adorait pas vraiment l’espèce des crache flamme car la plupart était si imbus de eux-mêmes qu’il ne savait apprécier les qualités des autres dragons. De plus, ils adoraient se battre entre-deux, ce que Mahel n’aimait  guère surtout depuis la catastrophe. Pourtant la jeune dragonne n’avait pas l’air méchant du tout. Elle avait l’air d’un petit chien de compagnie ne demandant qu'à être aimé. Bien sûr il ne faut pas oublier qu’aussi mignonne soit ses bêtes elle reste pourvu de longue dent pointu et de griffes acéré et pour ce dragon si, d’un lance-flamme intégré.  Elle lui sourit tout de même, quelle belle chose son les dragon!


Dernière édition par Mahel Venalya le Mar 16 Fév 2016, 21:50, édité 1 fois
avatar
Mahel Venalya
Jeune Dragon
Jeune Dragon


Feuille de personnage
Espèce: Mystère
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Meenah le Mar 16 Fév 2016, 16:28

La non-humaine lui demandait son nom. La trollesse hésita l'espace d'un instant; elle avait été, pour ainsi dire, un véritable fléau pour un certain nombre de personnes avant la catastrophe. Peut-être était-elle connue ? Peut-être que l'inconnue était plus âgée qu'elle n'y paraissait et avait connu l'apogée du règne de la trollesse sur toute une région ? Ce serait fâcheux, pour sûr. Si la non-humaine savait quoi que ce soit de sa vie de grande conquérante, elle pouvait tirer un trait sur ses projets.
Avant que le silence avant sa réponse ne devienne suspect, elle se lança. De toutes les façons, il y avait tant de maîtres-dragons en Alanya qu'il devait bien y en avoir une ou deux dont le nom se prononçait de la même façon que le sien. Quand bien même elle savait ce qu'elle avait fait, elle ne pourrait pas affirmer avec certitude qu'il s'agissait d'elle... et de toutes les façons, l'inconnue ne ressemblait pas vraiment à quelqu'un qui avait connu des centaines de combats aux côtés d'une armée de dragons alors elle ne s'était sans aucun doute jamais battue contre elle. Elle aurait pu être une exploratrice, cela dit, et elle aurait pu récupérer l'information au cours d'une escale. Ce serait tout de suite plus embêtant.

- Meenah. C'est un charmant dragon que tu as là... commenta-t-elle froidement, en le détaillant de nouveau du regard.

La trollesse savait que les humanoïdes étaient du genre à apprécier les compliments, aussi elle s'efforçait de flatter ceux desquels elle voulait gagner la confiance... le problème étant que ce n'était pas quelque chose de naturel chez elle. Ses compliments sonnaient souvent faux car elle ne savait pas les énoncer avec l'intonation appropriée et qu'ainsi même ses flatteries étaient empreintes d'un on ne savait quoi dans le fond de sa voix qui laissait pressentir quelque chose de mauvais.
Enfin, il ne fallait pas trop lui en demander ! C'était déjà bien beau qu'elle parvienne à soutenir une discussion calme avec cette inconnue-là car la plupart du temps, à ce stade-là, la conversation était déjà tendue depuis longtemps. Pour une raison qu'elle ne parvenait pas à trouver, la non-humaine était différente des humains... autrement que par la présence d'une oreille pointue. La trollesse ne saurait dire en quoi, mais elle le pressentait. Peut-être bien que c'était cet aspect intriguant qui l'aidait aussi à soutenir une conversation normale; Meenah était si occupée à chercher ce qu'elle lui trouvait de si différent qu'elle en oubliait de s'enflammer pour un rien et de déployer ses grandes manières théâtrales et les discours qui vont avec.

Ozrael considéra la non-humaine du coin de son oeil qui était toujours chargé de menace et il déploya lentement son aile immense dont les membranes turquoises, trouées et déchirées, témoignaient d'une grande expérience au combat. Un grognement agressif s'échappa de sa gorge qui s'était instinctivement tapissée d'une lueur orangée lorsque Mahel lui appliqua l'onguent, mais c'était tout. Il ne s'en formalisa pas outre mesure; ce n'étaient pas quelques picotements qui allaient enrager le puissant vétéran qu'était le grand cracheflamme.
Lorsqu'elle eut fini, elle mit en garde Meenah contre les dangers de la forêt, la nuit. Cette dernière haussa un sourcil avec dédain et toisa la non-humaine avec un regard qui était presque empreint de mépris.

- Quelle délicate attention... mais je ne suis pas née de la dernière pluie. Je suis affreusement déshydratée, continua-t-elle en adoptant une attitude un peu moins désagréable et en promenant ses doigts le long de ses branchies, je préfère y aller au plus vite. Ce ne sont pas quelques bestioles qui vont m'effrayer.

Lorsque la non-humaine s'approcha de Zafreyja en manifestant des intentions amicales, cette dernière vint à son contact et approcha son museau avec curiosité, soufflant sur elle avec ses gros naseaux et tournant tout autour pour l'examiner sous tous les angles en poussant à répétition de petits grondements rauques. Comme à chacune de ses rencontres avec un humanoïde, la dragonne était très intriguée de voir une si petite chose s'approcher d'elle. Bien vite, elle alla appuyer son chanfrein étonnamment doux pour celui d'un dragon contre le corps de Mahel puis elle poussa très légèrement l'inconnue du bout du nez avec un grondement apaisant pour réclamer des caresses.
avatar
Meenah
Son Impérieuse Condescension
Son Impérieuse Condescension


Feuille de personnage
Espèce: Troll des eaux
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Mahel Venalya le Mar 16 Fév 2016, 21:50

Alors comme sa la jeune femme poisson s’appelais Meenah, ce nom lui rappelais…. Absolument rien. Mais quel nom bizarre ! Et ça ce prononce comment? Mi-na, ménahhhhhhh, mena ? Serait-ce poli de lui demander de répété? Il  lui semble que cela se rapprochais plus du Mina. Essayant de comprendre comment on pouvait appeler un enfant comme ça, elle se souvient qu’elle même n’a pas eu plus de choix pour son nom.   Mahel fut surpris par le reste de sa phrase, avait-elle dit que son dragon était charmant? Ou avait-elle était sarcastique? En voulant dire sa phrase un chat s’était peut-être loger dans sa gorge causant d’atroce douleur qui aurai pu causai les plies de son visage. Peut-être aussi qu’elle n’avait pas coutume de se montrer polie.

-… merci…. Mina…. Toi aussi tu as de beau dragon… ils sont à toi tous les deux? Ils doivent être des amis très précieux!

Elle devrait aussi penser à lui demander de qu’elle origine elle était, car femme poisson n’était pas la meilleur description pour une princesse. En  fait, il faudrait qu’elle lui demande si elle en une aussi.  Ce qui est sûr, c’est que Mahel ne c’était pas tromper en la considérant comme poisson.  Car a la réplique qu’elle lui lança à propos de l’eau et en touchant ses.. branchies?.. cela voulait surement dire qu’elle était déshydrater. Peut-être  qu’elle ne peut pas rester longtemps hors de l’eau. Il serait dommage qu’elle meure…. Enfin presque dommage.  Emris gronda en entendant les penser de Mahel, lui il apprécier bien c’est nouveaux inconnu. Bien qu’il avait une certain retenu quand a la jeune femme il adorait la dragonne et respectait le crache flamme.

Un soupir allait franchir c’est lèvre quand elle sentit un coup sur ces mains. La tête de la dragonne si trouvait et semblait demander des caresse.  Trop contente de cette distraction, elle déploya tous les efforts possibles pour trouver les points sensibles de la dragonne et les lui gratter ou flatter.  Elle trouver à point de gratouille sensible sous la gorge et un autre derrière ses oreilles. Elle adorait caresser les dragons! Emris un peu jaloux que l’attention ne soit pas sur lui se rapprocha pour demander à son tour des caresses. Elle le flatta un peu à son tour avant de lui demander s’il pouvait aider la dragonne et sa maitresse à se rendre au point d’eau qu’il avait vue.

Elle allait y aller elle aussi pour descendre un peu plus loin vers les marécages pour trouver de la boue fraiche à appliquer sur Ozrael. Emris accepta. Mahel voulait être sûr que son prochain contrat de marchandage ne tombe pas dans le ventre de quelconque bête, elle décida donc de l’accompagner jusqu’à là-bas et de laisser Ozrael près du feu, un peu plus à l’abri. Elle n’avait pas trop aimé quand celui-ci l’avais grondé plus tôt, mais il avait l’air très ronchon comme dragon. Elle mit cette aspect sur le dos de sa race de crache flamme. Elle remercie le ciel que son dragon soit un magnifique percebrise. Elle se dirigea vers Meenah

- Bon alors si tu veux y aller je vais t’accompagner jusqu’à là-bas et je pourrais même ramasser un peu de boue pour ton dragon. Puis Mahel continua avec un grand sourire. Je t’avertis que mon dragon va extrêmement vite donc essaye de ne pas trop trainer.

Voyant qu’elle pourra peut-être offenser la femme poisson elle reprit

- … mais j’ai vu que ta dragonne a de bonne aile, beaucoup plus petite que ton Ozrael mais avec une bonne musculature tout de même…..

Elle grimpa rapidement sur le dos de son dragon et d’un seul bond celui-ci s’envola dans les airs sans laisser de traces. Il avait compris lui aussi qu’il pourrait démontrer un peu leur vitesse et leur agilité. Ils attendirent un instant que leur compagnon les rejoigne dans les airs pour commencer leur vol. Le ciel était déjà bleu nuit et les étoile éclairait doucement la forêt. Le vent s’était intensifié un peu  donné de merveilleux courant chaud et froid pour voler. Des filaments de nuage cachaient quelque peu la lune qui était presque au trois quart. Les douce effluvent de la nuit chatouillais ses narines et  seuls des bruit sourd  suivit de mouvement dans la forêt semblait troublé cette douce nuit.
avatar
Mahel Venalya
Jeune Dragon
Jeune Dragon


Feuille de personnage
Espèce: Mystère
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Meenah le Mer 17 Fév 2016, 12:24

Meenah posa d'abord son regard sur Ozrael qui engloutissait les restes de la carcasse, son museau pâle tâché de sang rouge, puis sur Zafreyja qui câlinait Mahel. Des amis très précieux ?... des alliés très précieux, pour sûr. Au moins, leur présence empêchait la trollesse de perdre la tête. S'il avait fallu que de ses milliers de dragons il n'en survive aucun - aucun qui ne veuille la suivre, du moins - elle aurait préféré mourir avec eux, ha ! La situation était déjà suffisamment cuisante comme ça. Et puis, c'était vrai, ils n'avaient pas fui avec les autres. Quelque part, c'est qu'ils l'aimaient bien. C'était même sûr. Elle aussi, malgré tout, les aimait bien. Elle les avait toujours bien aimés, Ozrael et Zafreyja, le dominant et la matriarche de toute une armée de cracheflammes. Oui, Meenah pouvait les considérer comme des "amis", quoi qu'elle ne soit pas bien sûre de cerner correctement la notion d'amitié.

- Oui, de précieux amis... lâcha-t-elle pensivement. Ozrael et Zafreyja, ajouta-t-elle en regardant la non-humaine.

Que risquait-elle à révéler le nom de ses dragons, quand en plus elle avait déjà appelé Ozrael devant l'inconnue ? Au mieux, cela montrerait qu'elle se souciait de ses dragons en les présentant comme elle aurait présenté de vraies personnes. Au pire, ça n'aurait rien changé. Les dragons n'avaient tout de même pas une renommée mondiale, si ?
Meenah s'imagina avec délice Ozrael être l'objet de rumeurs et d'histoires dans tout Alanya, néanmoins. Il serait... la terreur des cieux, un cracheflamme qui surpasse tous les autres en taille et en férocité, un monstre de puissance invaincu au corps bardé de cicatrices mais qui jamais ne faillit, l'apôtre du malheur et on raconterait partout que si le fond de ses yeux est noir, c'est parce que le mal y loge. Oh, oui. Les bardes et autres colporteurs de légendes et histoires adoraient en rajouter des tonnes et rendre la réalité bien plus épique qu'elle ne l'est. Son dragon en cracheflamme de légende...
Le grognement contrarié d'Emris et ceux de plaisir de Zafreyja la ramenèrent à la réalité. La non-humaine jetait tout son dévolu sur la dragonne et s'activait à grattouiller jusqu'aux moindres recoins de sa tête et de son encolure. Cette dernière, qui ne demandait pas mieux, avait baissé son cou au plus bas pour relever sa tête dans un angle improbable afin de présenter sa gorge à Mahel.
La trollesse ignorait que sa dragonne aimait tant les caresses. Peut-être qu'elle devrait lui prêter davantage d'attention ? Autrefois, il n'y avait que la conquête qui importait, le sentiment de puissance qui l'envahissait à chaque nouvelle bataille remportée, l'adrénaline, le goût du danger, le souffle des explosions. Maintenant, c'était différent; elle n'était vraiment pas en état de conquérir quoi que ce soit. Puisque cela libérait un temps considérable dans son agenda et même si ce temps libre était en grande partie remplacé par la recherche de nouveaux dragons, il lui laissait certainement un peu de temps pour s'occuper de ses deux favoris. Après tout, n'étaient-ils pas ses... "amis précieux" ?
Zafreyja protesta lorsque la non-humaine cessa de la gratter pour se diriger vers sa maîtresse mais elle n'insista pas. Un léger sourire à la fois amusé et mauvais se dessina sur les lèvres de cette dernière quand Mahel s'empressa de tenter de flatter la trollesse après avoir sous-entendu qu'elle lui était supérieure; elle s'était rendue compte de son erreur. C'était bien. Aucun être n'était supérieur à sa splendide personne... sauf peut-être les dragons ancestraux. Si elle n'était pas la plus pieuse des maîtres-dragons, Meenah croyait tout de même en leur existence et faisait parfois des offrandes à Cracheflamme. Elle ne voudrait surtout pas l'offenser, lui, le plus puissant de tous, celui qui comprenait la beauté des combats et la technicité qu'ils nécessitaient.

- D'ordinaire je ne monte pas Zafreyja, mais je suppose qu'amener Ozrael à utiliser ses ailes ne ferait que rendre ton travail inutile.

Zafreyja était petite et dissipée, mais c'était une bonne dragonne. Quand il y avait quelqu'un pour la canaliser, elle tenait une bonne vitesse et même si elle n'égalait pas un percebrise à la course il n'y avait pas de quoi la faire rougir de honte. Discrètement, la trollesse fit briller sa tiare, juste une seconde, juste le temps de demander à sa dragonne de se baisser pour la laisser monter. L'utiliser trop longtemps pourrait attirer les soupçons de la non-humaine, même si Meenah ne voyait vraiment pas ce qu'il y avait de mal avec le contrôle mental, et de toutes les façons elle se sentait en ce moment trop épuisée pour en abuser. La dernière fois qu'elle avait tenté de prendre le contrôle total d'Ozrael pour l'envoyer en reconnaissance et voir à travers ses yeux, elle avait saigné du nez et ses yeux s'étaient révulsés. Ca n'avait vraiment rien d'agréable.
Rapidement, la petite dragonne toute fluette prit son envol et rejoignit le percebrise en se laissant porter par le vent sous ses ailes. Pour passer le temps, Meenah se plongea dans ses pensées. Mahel voulait récupérer de la boue pour la balancer sur son dragon, hein... la trollesse en aurait ri, avant, mais depuis qu'une étrange petite créature draconienne avait sans doute sauvé son bras avec quelques plantes elle préférait ne pas se moquer de la médecine.
avatar
Meenah
Son Impérieuse Condescension
Son Impérieuse Condescension


Feuille de personnage
Espèce: Troll des eaux
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Mahel Venalya le Mer 17 Fév 2016, 22:38

L'air, un élément essentiel à la vie, plus que l’eau, le feu ou la terre. C'est l’Élément le plus indispensable dans le monde. C'est une des raisons pourquoi Mahel adorait temps le ciel. Au-dessus des nuages l'air était plus rare mais beaucoup plus pure. Elle aurait aimé toujours être dans les airs, mais malheureusement il fallait aussi ce nourrir et prendre du repos. Elle entendit plus que vue la dragonne de Meenah les rejoindre dans le ciel, elle tourna autour d'eux puis indiqua la direction à suivre. S'accroupissant sur Emris elle l'enserra légèrement plus avec ses jambes, celui-ci compris que c'était le signal de départ. Il partit comme une balle et se freya un chemin dans les étoiles.

Un des rêves de Mahel était de pouvoir atteindre ces étoiles et de les prendre dans ses mains. Malheureusement, ils ne sont jamais arrivés à aller aussi loin. Peut-être que si elle prenait un dragon plus vigoureux comme Ozrael, elle pourrait toucher les étoiles. Mais à la seul pensé de chevauché un autre dragon qu'Emris cela la chamboula.

Tachant de penser à autre chose elle se tourna pour regarder si leur compagnon les suivait toujours, elle s’aperçut qu’elle les avait un peu perdues de vue. Elle demanda alors à Emris de retourner un peu en arrière. Il fit une longue boucle pour se retourner. Cela donna le gout à Mahel de lever les bras en l'air pour toucher les nuages. La douceur sur sa peau. Si lisse, si douce. En sentant la liberté qu'elle avait d'être en contact avec le ciel, elle se demanda si elle ne pouvait pas voler à son tour. Elle était fatiguer, mais ils pouvaient surement s'unir une fois avant de dormir. Non, elle ne devait pas faire peur à Meenah. Pourtant c’était si bon de pouvoir voler dans toute sorte d’endroit. De se sentir fendre l’air, de pouvoir se cacher et cacher son dragon en une fraction de seconde pour déjouer l’ennemie. Perdue dans ce dilemme, elle laissa les reines à Emris pour les conduire à la source d’eau. Ils arrivèrent si vite qu’elle n’avait toujours pas choisie quoi faire. Ou peut-être avait-elle pensé trop longtemps?

Elle fit tourner Emris autour du point d’eau pour indiquer à la femme poisson l’endroit. Elle se dirigea ensuite vers le sol, mais garda une bonne distance. Elle ne voulait pas être attaquée par des animaux nocturnes. Elle remonta alors plus haut et chercha la chose convoité : de la boue. Emris émis pourtant un petit grognement, il aurait bien aimé boire un peu avant la lui, peut-être même se frotter un peu les écailles sur le limon des rochers. Après quelque explication sur le fait du danger et du pauvre dragon souffrant qui attendait son traitement. Elle arriva à le faire changer d’avis. Ils iraient chercher la boue, puis guérir le dragon et si les autres ne seraient pas revenus, il retournerait au point d’eau.

Elle salua une dernière fois la dragonne bleue et sa maitresse et partie à la recherche du marécage. Elle le trouva bien assez vite en longeant une des petites rivières. Arriver au marais, elle chercha un espace assez grand pour ce posé elle et son dragon. Il commençait à faire vraiment noir et la lumière des étoiles ne l’éclairait pas assez pour trouver un endroit stable. Elle ne voulait pas que son compagnon se pose directement dans la boue pour que des créatures comme de Silarves viennent s’abreuver de son sang. Elle n’avait pas souvent fréquenté des jungles et des marécages, mais elle savait que quand il y en avait un, les Silarves n’étaient pas loin. Cette chose affreuse souvent verdâtre ce fondais parfaitement dans le décor et s’installait sur son hôte avec ses ventouses presque indécollable. La seule fois où elle a dû s’en débarrasser, elle a blessé son dragon avec sa dague empoissonnée. Une chance qu’elle gardait un antidote avec elle, sinon elle aurait perdu Emris en voulant lui sauver la vie.
Emris réussie à ce posé dans un endroit près de la berge qui était assez dure, il ne faudrait pas en plus qu’il soit avalé par le marécage. Elle prit un peu de boue dans un ceux qu’elle gardait sur son dragon en compagnies avec plusieurs sacs de matériels utiles. Ils repartirent aussi vite qu’il c’était posé. A peine avait-il décollé que Mahel entendit des choses rampé hors du marais. Elle ne s’attarda pas pour savoir qu’est-ce que c’était!

Emris vola rapidement, il faut croire qu’il avait vraiment hâte de retourner à la source d’eau. Le trajet fut relativement cours à peine 10 minutes en vol de dragon. Elle arriva au campement avant même que la boue soit sèche. Ce qui était une bonne chose pour le grand dragon. Emris débarqua non loin de lui en Mahel répéta les formules de politesse. Elle expliqua au dragon le pansement de boue et que cela occasionneras un profond soulagement avec quelque démangeaisons une fois la boue sèche. Elle lui expliqua qu’il ne faudra pas bouger, ni gratter ou enlever la boue avant demain matin pour qu’elle fasse effet. Elle appliqua délicatement le traitement en laissant encore quelque note douce pour calmer son patient. Elle lui proposa de lui apporter aussi de l’eau pour qu’il puise s’abreuver.

Regardant par en arrière, elle vue Emris trépigner sur place. Il était rare qu’il fût impatient et Mahel décerna plus que le simple gout d’aller dans l’eau. Il voulait s’assurer que les deux autres allaient bien. Mahel sourie en lui tapotant l’encolure puis partie en direction de la source d’eau. Elle pensa a son frère, il était si doux, si gentil avec les autres ! Il était sage, mais aussi très intrépide. Elle espérait seulement qu’il ne s’habitue pas trop à la compagnie d’autre dragon…..
avatar
Mahel Venalya
Jeune Dragon
Jeune Dragon


Feuille de personnage
Espèce: Mystère
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Meenah le Jeu 18 Fév 2016, 12:28

A la vue du percebrise qui fonçait, la dragonne lança un appel dans les cieux et se mit à battre des ailes pour le rattraper. Meenah n'aimait pas trop monter sur Zafreyja; elle avait l'habitude de sentir les muscles puissants d'Ozrael rouler sous son corps, de voir lutter son immense corps contre la résistance de l'air, du bruit que faisaient ses ailes en en brassant des quantités impressionnantes à chaque battement. Elle ne savait, néanmoins, dire lequel des deux dragons était le plus rapide. Ozrael se propulsait avec plus de force, c'était sûr, mais la masse de son corps n'était pas vraiment aérodynamique; au final, la trollesse pensait que, pointes de vitesses mises à part, Zafreyja fendait les cieux à la même vitesse que son autre dragon.
Sur le trajet, Meenah se mit à réfléchir. Elle avait été tant intriguée par ce elle ne savait quoi qui différenciait l'inconnue d'une humaine qu'elle en avait oublié le plus important : comment pourrait-elle la flouer ? Il n'était pas garanti qu'elle soit intéressée par une alliance, et quand bien même elle semblait un tantinet méfiante à l'égard de la trollesse. Elle n'accepterait sans doute pas d'aller à la conquête d'autres territoires, tout ça pour n'en retirer rien du tout et surtout Meenah n'avait pas l'habitude de s'embarrasser de la compagnie d'autres personnes. Peut-être s'y habituera-t-elle un jour mais ce n'était pas encore au programme : elle avait toujours vécu seule, sur la plus grande île de son archipel, entourée de ses armées. Son île principale... s'était-elle effondrée dans les méandres d'Alanya, elle aussi ? Elle avait tant de projets, avant cette catastrophe; c'était dommage. La trollesse aurait voulu bâtir un grand palais pour montrer sa puissance à tous... pas pour y vivre, bien évidemment, simplement pour la prestance. De par sa nature qui restait foncièrement sauvage, Meenah était de toutes les façons un tantinet claustrophobe et elle préférait vivre sous l'eau.

Zafreyja entamait une descente et la sensation de son bassin qui était entraîné vers le bas ramena la trollesse à elle. Elles étaient arrivées jusqu'au point d'eau, que Meenah considéra avec délice : l'eau était bien claire et le reflet du ciel étoilé y miroitait. Quelques rides venaient troubler la surface de l'eau là où des bras s'en décrochaient pour devenir rivières mais c'était tout.
La trollesse n'attendit pas que la dragonne se soit posée pour se jeter à l'eau; à quelques mètres du sol, elle se laissa tomber et la fraîcheur l'envahit lorsqu'elle heurta la surface du lac. Ses muscles se décontractèrent immédiatement, ses branchies semblaient reprendre un peu de leur éclat et ses cheveux se mirent à gonfler et à flotter avec grâce et lenteur. Après avoir savouré l'instant pendant quelques secondes, elle ouvrit ses yeux jaunes dont les pupilles s'étaient dilatées pour qu'elle puisse y voir quelque chose dans les profondeurs du point d'eau. Elle avait faim, considérablement faim et il y avait un petit banc de poissons non loin. Elle les sentait aux mouvements de l'eau sur sa peau, aussi infimes soient-ils.

Avec une adresse qui témoignait de l'habitude, la trollesse se tapit près du fond de l'eau et se mit à remuer la vase pour désorienter les poissons et se cacher; en moins d'une minute, elle en eut trois au bout de son trident. Satisfaite, elle se rapprocha de la surface et sortit la tête de l'eau pour s'enquérir de l'état de Zafreyja. Même si la dragonne était une cracheflamme, elle restait douce et craintive, aussi Meenah avait l'habitude de la considérer comme une incapable qui se retrouvait sans défense au moindre danger et elle veillait sur elle autant que possible pour éviter de perdre un dragon - même si il ne faisait aucun doute qu'elle saurait se défendre contre une créature, ou au moins fuir. Les créatures, en l'occurrence, il n'y en avait pas et la dragonne, sur le rivage, observait sa maîtresse avec de grands yeux ronds. Son regard se portait sur sa prise et la trollesse devina qu'elle avait faim; comme il se faisait tard et que Meenah n'avait vraiment pas envie de se retrouver avec une dragonne en morceaux le lendemain matin parce qu'elle aurait fait une mauvaise rencontre en chassant, elle ôta le plus gros des gros poissons dotés de barbillons d'une pointe de son trident et lui lança. Elle n'avait vraiment pas assez faim pour manger autant de poisson, leur taille à chacun étant plutôt respectable, alors autant ne pas faire de gaspillage : au contraire de la viande séchée, le poisson se conservait plutôt mal.

Lorsque Mahel et son dragon revinrent vers le point d'eau, Meenah, qui s'était accoudée à un rocher qui dépassait de l'eau au beau milieu du lac, en était déjà à déchiqueter avec ses crocs son dernier poisson. Elle se satisfaisait parfaitement de nourriture fraîche et s'attardait rarement pour la faire cuire; à vrai dire, il n'y avait que la viande qu'elle préférait ne pas manger crue car elle trouvait le goût meilleur. Zafreyja, elle, avait recraché toutes les arêtes de son poisson - décidément, elle avait bien d'étranges manières pour un dragon, s'était dit Meenah - et elle avait plongé son museau dans l'eau pour s'abreuver. L'ambiance autour du point d'eau était calme : parfois, une citrelle sortait d'entre les arbres et se risquait à avaler prestement quelques gouttes d'eau avant de prendre la fuite à la vue de la dragonne.
La trollesse leva la tête, haussa un sourcil et observa la non-humaine avec un air hautain.

- Tu avais peur que je ne retrouve pas le camp ? demanda-t-elle sur un ton chargé d'ironie.
avatar
Meenah
Son Impérieuse Condescension
Son Impérieuse Condescension


Feuille de personnage
Espèce: Troll des eaux
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Mahel Venalya le Jeu 18 Fév 2016, 15:29


Arrivé sur les bords du point d’eau tout semblait tranquille. La femme poisson dégustait du poisson cru et la dragonne s’abreuver tranquillement.

- Tu avais peur que je ne retrouve pas le camp ?

Mahel regarda sa locutrice et lui répondit d’un ton un peu las.

- Je ne crois pas qu’on peut se perdre dans un si petit archipel, sauf si on est une véritable cruche……, elle regarda attentivement Meenah et continua, et même si vous l’étiez votre dragonne aurez trouvé le chemin. Il n’y avait aucune trace de méchanceté dans le propos de Mahel seulement une réalité frappante, elle continua sur le même ton un peu lasse. Mais mon dragon est un cœur tendre et il s’inquiétait tout de même. D’ailleurs, Ozrael sera en pleine forme dès demain matin. Mais…avant votre départ j’aurai quelque question à vous poser si vous l’acceptiez bien sûr!

Mahel continua sans que son interlocutrice puise émettre le moindre son.

- Premièrement, où vous allez ne m’importe peu et d’où vous venez, encore moins. Par contre malgré votre apparence jeune…. Pour votre race ou je ne sais quoi… je crois que vous avez assez voyagé. N’est-ce pas?

La semi-elfe regarda attentivement les trais de la femme poisson avant de continuer. Elle débarqua tranquillement de son dragon et observa celui-ci d’un léger regard de reproche pour son instinct trop protecteur. Il s’en faisait toujours trop celui-là. Sans le prendre personnelle, le dragon s’avança près de Zafreya pour s’abreuver à son tour. Mahel repris la discussion avec cette fois un peu plus de passion.

- Personnellement, j’ai moi aussi assez voyagé et je me dirige vers un endroit que vous connaissez peut-être. Si nous faisons route dans la même direction, nous pourrions le faire ensemble. Sinon je vous inviterais à partir dans votre direction et moi, plus tard dans la mienne….

Elle s’arrêta dans sa discussion car elle sentait son dragon s’exciter. Au moment où il s’approcha de la dragonne bleu, il se mit à courir et la poussa d’en l’eau l’entrainant dans sa chute. Une vague se propagea et mouilla tout ce qui se trouvait à proximité dont Mahel.

Encore surprise de la brève mais intense averse, elle vue son dragon émerger de l’eau et faisait des clapotis pour revenir près du bord. Voyant son état de béatitude, elle comprit qu’aucun danger ne les menaçait. Son dragon n’était pas très âgée et elle oubliait souvent que même malgré sa grosseur, il n’était encore qu’un enfant. À l’entrée de l’adolescence certes, mais encore un enfant tout de même.

Elle le vit s’amuser encore un peu dans l’eau tournant et jouant avec sa queue à éclabousser des formes invisibles ou à combattre des monstres sous-marins inexistants. Oubliant presque qu’elle était dans une conversation qui pouvais l’amener à retrouver des traces de ses origines, elle regarda son dragon. Se secouant la tête, elle retourna dans l’optique de retrouver sa famille.

- Donc comme je le disais avant d’être interrompue, elle donna un bref coup d’œil à son dragon. Je cherche une île bien précise, appeler île refuge. Vous connaissez ou elle se trouve?
avatar
Mahel Venalya
Jeune Dragon
Jeune Dragon


Feuille de personnage
Espèce: Mystère
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Meenah le Jeu 18 Fév 2016, 17:14

Meenah tiqua légèrement. La remarque de Mahel avait été prononcée sur un ton neutre, mais elle avait tout de même sous-entendu que la trollesse puisse, éventuellement, être une "cruche". Comme s'il n'était pas évident que cette idée même était absurde ! Etait-il possible de penser qu'un dragon était identique à un moineau ? Non, ce n'était pas possible. C'était la raison pour laquelle il était tout à fait absurde de penser que sa splendide personne puisse être identique à une cruche.
Néanmoins, la non-humaine avait raison sur un point : il était vrai que Zafreyja était dotée d'un bon sens de l'orientation, même si il n'égalait certainement pas celui des cherchevents.

Avant qu'elle eut pu avaler sa bouchée pour répondre, la non-humaine enchaîna en clamant qu'elle avait des questions à lui poser. La malheureuse avait eu la présence d'esprit d'ajouter que cela dépendait du bon vouloir de Meenah, et qu'elle était en droit de refuser. Il le valait mieux, pour elle. La trollesse ne supportait pas que l'on exige quoi que ce soit d'elle et la réaction qu'aurait suscité un tel manque de courtoisie aurait sûrement rendu impossible toute alliance.
Elle l'écouta donc sans l'interrompre et une grimace d'incompréhension marqua son visage pendant une ou deux secondes. Son "apparence jeune" ? Meenah baissa les yeux et fixa son reflet dans l'eau : elle avait plutôt le visage d'une femme mature... à moins que ce soient ses mimiques malsaines et ses expressions mauvaises qui donnent cette impression. Elle tenait, en tout cas, à passer pour une personne dans la force de l'âge lorsqu'elle cherchait à intimider quelqu'un. Ce genre de détails ne faisaient alors qu'augmenter l'aura de dangerosité et de menace qu'elle dégageait; c'était, pour sûr, quelque chose de bien appréciable pour couper court aux histoires et obtenir plus rapidement l'objet de ses convoitises. Mais enfin, déjà la non-humaine reprenait son discours.

Elle lui parlait de "faire route ensemble". Meenah l'observa soudain avec un peu plus d'intérêt : alors comme ça, l'initiative d'une alliance n'aurait pas à venir d'elle ? C'était intéressant... d'autant que les méthodes de la trollesse ne semblaient pas vraiment efficaces, dans la mesure où chacune de ses tentatives s'était soldée par un échec - elle avait, lui semblait-il, un peu trop laissé le côté menaçant de sa nature sauvage prendre le dessus à chaque fois. Comme quoi, toutes les épées ont deux tranchants.
Le son d'un volume important qui tombe dans l'eau lui fit tourner la tête, soudainement et par réflexe. Ce n'était que le percebrise qui s'était jeté sur sa dragonne et, par la même occasion, dans l'eau. La trollesse leva les yeux au ciel, avec comme une impression de déjà vu : elle avait l'impression que certains dragons se changeaient en petits abrutis à proximité de l'eau et Zafreyja ne dérogeait pas à la règle.

Comme elle s'y attendait, la petite bleue se propulsa hors de l'eau pour se jeter allègrement sur Emris dans le but de le déséquilibrer et de le faire basculer dans le lac. En poussant des grognements de joie succincts, elle fit quelques bonds sur les rives comme si elle avait sauté à pieds joints dans une grande flaque puis elle déploya ses ailes et plia les antérieurs, fixant le percebrise avec une lueur de défi.
C'était toujours la même chose. Elle ne pouvait pas s'en empêcher.

Mahel reprit son monologue et l'intérêt se raviva dans le regard de Meenah : elle cherchait à rallier l'île Refuge. Eh bien, quelle occasion idéale pour gagner sa confiance ! Il lui suffisait de lui indiquer le chemin et en un rien de temps elle pourrait la considérer comme une alliée. Enfin, peut-être. La trollesse ne savait pas trop comment est-ce que ce genre de choses marchait, au juste... et de toutes les façons, elle doutait qu'elle puisse disposer de son dragon à volonté. Mince.
Bon, ce n'était pas grave. C'était tout de même mieux que rien; un fin sourire un tantinet mesquin, allant de paire avec son regard comme toujours empreint de quelque chose de mauvais, se dessina sur ses lèvres.

- Oooooh oui, j'ai voyagé. Et j'ai vu... bien des choses..., ajouta-t-elle en repassant dans sa tête ses souvenirs glorieux de la première ère. De fait, j'ai également vu l'île Refuge. Comme je n'ai de toutes les façons rien de prévu, je peux toujours t'y emmener... mais les locaux n'aiment pas beaucoup les dragons.

Meenah passa en revue ce qui semblait se profiler devant elle : elles allaient passer la nuit, puis la trollesse guiderait la non-humaine jusqu'à l'île. Pendant ce temps, elle pourrait sans doute discuter avec elle, peut-être même l'entourlouper si elle ne commettait aucune gaffe - peut-être même parviendrait-elle à la monter contre les habitants de l'île Refuge ? Ce serait grandiose !
Le cas contraire... eh bien au moins, Meenah n'était pas fichée par les gardes, ils ne l'attaqueraient de toutes les façons pas à vue.
avatar
Meenah
Son Impérieuse Condescension
Son Impérieuse Condescension


Feuille de personnage
Espèce: Troll des eaux
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Mahel Venalya le Jeu 18 Fév 2016, 23:12

Elle jeta encore un coup d’œil à son dragon. Il était vraiment content d’avoir trouvé une relation d’amitié entre dragon. Il est vrai que ça ne se battait pas dans les airs pour le passage. Partout où il avait été, ils n’ont trouvé aucun dragon. Quelque un appartenant au elfe, mais Emris n’a pas pu les voir puisqu’ils étaient dans des écuries spéciaux. De même pour les nains, certains en avaient, mais le petit dragon n’a guère pu avoir que quelque contact restreint. Cette rencontre imprévue avait réjouie le cœur du dragon… et celui de Mahel par la même occasion. Il avait une certaine méfiance envers la femme poisson. Elle était louche avec ses yeux malsain, ses sourires mesquin et ses habitudes hautaines. Cela fit rappeler à la Semi-elfe de lui demander si ces origines étaient royale, mais avant de pouvoir  recommencer à parler, elle fit interrompue par Meenah

- Oooooh oui, j'ai voyagé. Et j'ai vu... bien des choses...De fait, j'ai également vu l'île Refuge. Comme je n'ai de toutes les façons rien de prévu, je peux toujours t'y emmener... mais les locaux n'aiment pas beaucoup les dragons.

N’aime pas beaucoup les dragons….. C’était surement une blague. Qui ne pouvais pas aimer ces êtres si adorables. Est-ce pour cela que la femme poisson ne retourne pas là-bas? Car elle chérit plus ses dragons que son royaume? Holà, il ne faut pas tombé dans un récit mélodramatique hein! C’était peut être juste une voleuse évadé qui cambriole et qui a été rejeter de cette ile. Pourquoi alors voudrais telle l’aider à y retourner? Elle devait posez la question et si elle lui mentait et qu’elle l’apprenait, elle pouvait dire adieux à quitter cette ile. Bon peut-être qu’elle n’arriverait pas à tuer tout le monde mais elle ferait quelque chose de très méchant…. Méchant, ce n’est peut-être pas assez, diabolique!

- J’ai une question qui me trotte dans la tête… avec tous des bijoux, ta tiare…. Serais-tu une princesse ou reine? Ou en tout cas dans la royauté? Et si oui, ou son tes gardes ma foi! J’admets que tes deux dragon son imposant, mais chaque reine a une garde rapprocher… même chez les dragons, la reine est accompagné d’un ou d’un combattant pour ne pas se faire assassiner prématurément avant qu’elle n’aille pue donner naissance.

D’autre éclaboussure ce fit entendre à proximité. Les deux dragons sortaient de l’eau légèrement épuisé par leur baignade (mouvementer) nocturne. La lune était haute dans le ciel et le jour ne tarderais pas à poindre s’il ne se dépêchait pas de revenir au campement. Mahel avertie  la femme poisson de son départ pour le camp. Puis sauta sur le dos de son dragon qui partit avec un peu moins de souplesse et de vitesse. En plus cette grosse andouille était toute mouillée et avait endommagé les bagages qui étaient resté sur son dos. Il faudrait qu’elle fasse le bilan demain matin et plus des herbe à ramasser avant de partir.

Mahel était tout de même extrêmement contente. Elle allait enfin pouvoir savoir tout sur ces origines! Et puis tout compte fait, s’il n’accepte pas les dragons ils se cacheront sous la même peau. Comme les dragons sauvage qui méprisait souvent les humains, il est normal que ceux-ci ne les aime pas non plus. Surtout avec tous les compte et légendes qu’elle avait entendue sur ce peuple. Elle avait hâte de voir si sa mère lui avait dit la vérité ou simplement des récits pour endormir les enfants. Est-ce vrai qu’il enlevait les œufs pour les mangé. Qu’il décorait leur maison avec des peaux de dragon. Qu’ils étaient aussi vils et mesquins qu’une tique de dragon, prêt à se cacher sous une écaille faible et PAN! Rentrer dans sa peau pour y boire son sang. Bon, les humains étaient aussi des êtres faible et empoté mais un essaim de cette chose pouvait faire des ravages!

Emporter dans son esprit par ces diverses conte qui ont généré son enfance, elle ne vu pas le temps filé et déjà elle était au camp. Elle enleva le matériel sur son dragon, réanima le feu, s’acquerra de l’état de santé du grand dragon et finalement glissa dans son lit de camps.
avatar
Mahel Venalya
Jeune Dragon
Jeune Dragon


Feuille de personnage
Espèce: Mystère
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Meenah le Ven 19 Fév 2016, 11:13

La non-humaine semblait... sceptique. Qu'est-ce qui n'allait pas ? Doutait-elle que la trollesse ait réellement beaucoup voyagé ? Ou alors simplement, avait-elle du mal à croire que l'on puisse rejeter les dragons ? La deuxième solution servirait les plans de Meenah. Si déjà elle montrait une certaine retenue vis-à-vis de l'île Refuge, c'était quelque chose de bien. De très bien, même. Mahel interrompit le cours de ses pensées pour lui poser une question pour le moins... inhabituelle.

- Une... princesse ? Une reine ? répéta-t-elle, à la fois surprise et ravie que l'inconnue ait noté sa grâce et sa prestance. On peut dire ça comme ça, oui... mais pas de l'île Refuge, il n'y a aucun roi ni aucune reine là-bas. Juste... six dirigeants. Je n'ai pas besoin de gardes, ils sont trop encombrants et puis comme je te l'ai déjà dit, je ne suis pas née de la dernière pluie...

... et je n'ai plus vraiment de royaume sur lequel régner, pensa-t-elle. La trollesse pouvait en effet considérer qu'elle était de rang royal : d'abord de fait, car elle avait régné en maître sur toute une zone de la carte d'Alanya durant la première ère, et ensuite de sang, car elle n'avait certes pas connu ses parents mais cette tiare et ce trident, tous deux en or et richement ornés, ne s'étaient pas retrouvés au fond du lac de sa naissance par hasard. Parfois, Meenah était bien curieuse de savoir d'où est-ce qu'ils venaient et si ça avait un quelconque rapport avec une lignée ou un royaume... mais elle n'était jamais allée assez loin dans sa réflexion pour se dire "tiens, et si je faisais des recherches ?"
Cette fois-là ne fit pas exception. La trollesse n'alla pas assez loin dans sa réflexion pour se dire "tiens, et si je faisais des recherches".
Elle reprit la parole.

- Alors, veux-tu que je te guide jusqu'à l'île Refuge, oui ou non ?

Sur ces mots, Zafreyja bondit prestement hors de l'eau en trottinant fièrement sur la berge, levant bien haut les pattes avec un air victorieux et la tête haute. Sans doute considérait-elle qu'elle avait gagné leur... qu'est-ce qu'elle faisait avec l'autre dragon, déjà ? Ils s'amusaient à se couler sous l'eau ? A courir ? A se battre ? Meenah n'avait rien suivi de ces âneries mais toujours était-il que sa dragonne était heureuse. Dans un soupir, elle nagea jusqu'à elle et s'extirpa hors de l'eau, prenant le temps d'essorer la masse impressionnante de ses cheveux qui, s'ils semblaient légers et élégants sous l'eau, étaient considérablement alourdis dès lors qu'elle en sortait.

Une fois le gros de l'eau évacué, elle enfourcha sa dragonne : l'air ferait le reste. Cette dernière prit immédiatement son envol pour rejoindre le percebrise... qui était déjà bien loin. Sans doute pressée de rentrer au camp, Zafreyja ne lésina pas sur les efforts et elle battait vigoureusement des ailes pour prendre de la vitesse; aussi, elles furent rapidement auprès d'Ozrael et de la non-humaine.
Comme elle s'y attendait, Meenah avait les cheveux relativement secs. Voilà donc un autre avantage à posséder des dragons, même s'il était moindre. Ces gens de l'île Refuge étaient des inconscients doublés de pleutres, mais dans l'absolu ça l'arrangeait bien : leur village serait plus facile à prendre. Sans doute. La trollesse avait encore le souvenir douloureux de son immense cracheflamme s'écrasant lourdement au sol à cause des bolas d'un garde monté; heureusement que ce jour-là, son "vieil ami" Dragono s'était pointé et qu'elle avait pu le faire accuser à sa place. Cette pensée la fit sourire : c'était tout de même grandiose, la manière dont elle avait évité de se faire toute mauvaise réputation vis-à-vis de l'île Refuge !

Ozrael gronda en voyant sa maîtresse mettre pied à terre; ce n'était pas un grondement de menace mais plutôt un grondement machinal, pour constater qu'elle était arrivée. Elle se dirigea vers lui et considéra son bandage de fortune en haussant un sourcil : elle avait bien dit qu'elle ne se moquerait plus de la médecine, mais tout de même c'était sacrément ridicule. La trollesse haussa finalement les épaules : ça n'avait pas d'importance. Machinalement, elle alla du côté de son aile valide, qu'il avait relevée, pour se blottir contre le corps puissant et les quelques parcelles de fourrure chaude de son dragon qui recouvraient l'épaisse cuirasse, très vite rejointe par Zafreyja. L'immense dragon replia son aile sur tout ce petit monde et, réchauffée par la chaleur de ses dragons et l'étonnante douceur de la fourrure du grand pâle, la trollesse ne tarda pas à s'endormir.
avatar
Meenah
Son Impérieuse Condescension
Son Impérieuse Condescension


Feuille de personnage
Espèce: Troll des eaux
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Mahel Venalya le Ven 19 Fév 2016, 21:12

Mahel restais tout de même sur ces gardes par rapport à la royauté et à l’absence de garde de la jeune femme poisson. Mais elle avait d’autre chat à fouetter que cette histoire qui tout compte fais ne le regarde même pas.  Et puis pour le moment, qu’elle soit une clocharde ou une déesse, peut importais. Elle savait comment se rendre dur l’île refuge est ces-là que la Demi-elfe pourra trouver les réponses de son passé… enfin l’espère telle. Et puis une fois qu’elle aurait découvert ces origine rien ne l’obligeait à rester sur une ile qui n’accepter pas des êtres aussi magnifiques et irremplaçable que les dragons. Avec plus de conviction et d’enthousiasme que Mahel avait vécu depuis longtemps, elle se releva de son lit de camps et alla voir Meenah qui venait de ce déposé près du camp.

- Si cela marche toujours, je suis prête à ce que tu me montre le chemin vers l’ile refuge, mon dragon…. Sera ce faire discret. Merci beaucoup pour ce service. J’imagine que tu n’es pas femme à faire la charité, donc si moi et mon dragon pourrions de rendre l’appareil, nous le feront.

Fébrile, elle alla se recoucher dans son lit de fortune et son dragon se coucha tout près d’elle. L’enveloppant d’une couche de chaleur supplémentaire en glissant une aile sous elle, et une par-dessus. Elle s’endormie le sourire aux lèvres et la réponse plus près que jamais. Sa nuit fus toute foi très agité entre les cauchemars que des êtres difforme venait enlever son dragon que sa famille nouvellement retrouver les séparait ou encore quelle apprenait que toute sa famille était morte.

Mahel se réveilla plus fatigué que quand elle c’était couché, mais aussi plus déterminer que jamais. Le soleil pointait le bout de ses rayons à l’horizon de sorte qu’un faible halo de lumière éclairait le campement. La jungle, par contre, paraissait encore sombre et dangereuse. La Semi-elfe se dépêcha de faire l’inventaire de ces sacs. Il lui manquait beaucoup d’herbe pour la guérison, leur réserve d’eau était à sec ainsi que leur provision. Elle partit donc à la recherche des choses qui lui manquaient avant de partir pour son grand voyage.

Elle devait apportait des herbe qui soulage contre les brulures, d’autre contre des lacérations ou encore tout simplement de l’herbe sèche pour allumer un feu. Elle ne trouvera certainement pas des herbes antipoison à moins qu’elle ne rencontre des plantes empoissonné. Ces dernières sont souvent bien difficiles à aller chercher puisqu’elle se retrouve souvent au cœur de la forêt là où il y a un véritable danger. Elle essaya aussi de trouver une plante à fleur violette qui s’écrêtait des spores pour endormir l’ennemie. Cette plante ne fonctionnait pas sur les dragons, mais sur des êtres plus simples comme des bipèdes ou des petits animaux, elle agissait à merveille. Elle réveilla son gros pachyderme de dragon, qui faisait la grasse matinée, pour qu’il laide a tout remède les sacs sur son dos. Laissant la femme poisson de côté, elle grimpa sur le dos de son dragon et partie à la recherche des herbes.

Ils arrêtèrent sommairement au point d’eau pour refaire leur réserve. Mahel prit aussi quelque algue qui pourrait se retrouver utile pour un remède ou tout simplement pour faire un sac tressé une fois sécher. Elle essaya de pêché un peu, mais ayant peu de succès, se laissa aidé par son dragon. Après un baril presque plein  de poisson de bonne grosseur, il repartir à la recherche d’herbe. Elle trouva du foin non loin d’un petit champ ou des Citrelles se promenaient timidement. Emris, en chassa une ce qui fit un autre baril de viande. Mais toujours pas d’herbe. Le soleil c’était levé et avait entamé sa course  dans le ciel. Elle découvrit près du marécage des herbes contre les brulures qu’elle enveloppa d’une couche de boue et d’une grande feuille qui ressemblait à celle d’un palmier. Elle chercha longuement pour découvrir d’autre sorte d’herbe qu’elle avait besoins, mais elle ne découvrit rien de vraiment intéressant. Déçu, elle rentra au camp pour partir à la recherche de ces origines.
avatar
Mahel Venalya
Jeune Dragon
Jeune Dragon


Feuille de personnage
Espèce: Mystère
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Meenah le Sam 20 Fév 2016, 00:09

Meenah ouvrit lentement les yeux aux aurores, comme à son habitude et ce même si elle avait veillé tard dans la nuit. Instinct sauvage obligeait, qu'elle soit exténuée ou pas, elle dormait toujours très peu et se tenait toujours aux aguets. Elle rampa jusqu'à ne plus être sous l'aile d'Ozrael, qui s'éveillait également, et ses pupilles se réduisirent immédiatement à de petites fentes verticales. La trollesse s'accoutumait vraiment rapidement aux changements de luminosité brutaux, aussi elle n'était que très rarement éblouie par la lumière du soleil ou déstabilisée par un environnement sombre.

A son grand étonnement, la non-humaine était déjà debout, elle aussi. C'était pour le moins inhabituel; elle avait l'habitude de voir les autres dormir grassement jusqu'à bien deux ou trois heures après que le soleil se soit levé, voire même plus. Enfin, en tout cas c'était comme ça avec les rares personnes qu'elle avait vues dormir.
Meenah repensa à ce que lui avait dit Mahel la veille, avant de s'endormir. "Si moi et mon dragon pourrions te rendre la pareille, nous le ferons". Quelle merveilleuse phrase aux mots qui sonnaient si doux à ses oreilles. "Te rendre la pareille". Ca ressemblait à... une sorte d'allégeance. Finalement, la trollesse avait peut-être atteint une partie de son but, pour une fois...

Elle se rapprocha de l'aile blessée d'Ozrael; ce dernier venait d'ôter son pansement de fortune en frottant et, ma foi, sa blessure ne semblait pas si moche que ça. La trollesse adressa un regard en coin à la non-humaine. Elle ne comprendrait jamais ceux qui savaient soigner les autres avec des plantes et de la boue. Quelle idée saugrenue, tout de même.
Apparemment, l'inconnue avait décidé de partir... elle ne savait où. A la cueillette et à la chasse, vraisemblablement. Meenah se dit qu'elle devrait peut-être faire de même, aussi elle considéra son dragon. Tout ce qu'il portait, c'était une sangle fine, presque totalement cachée dans la fourrure drue qui recouvrait en abondance son encolure musclée. Sur cette sangle étaient très bien attachées des gourdes, un bon nombre de gourdes qui pour la plupart avait beaucoup de contenance; Meenah avait pour habitude de manger peu et de chasser sur place alors elle pouvait jeûner quelques jours même si ça ne la ravissait pas toujours, mais elle ne pouvait survivre sans eau. Elle se mit à penser avec une pointe de jalousie aux multiples sacoches et autres contenants que possédait la non-humaine, cependant. La trollesse n'avait jamais vraiment pris le temps de se fabriquer des équipements dignes de ce nom et c'était surtout parce qu'elle n'était vraiment pas talentueuse avec le travail du cuir; cette sangle à gourdes, elle l'avait héritée de la première ère et de ses années de pillage et d'exploitation car même à l'époque elle aimait avoir de l'eau toujours à portée de main. Ce qu'il faudrait, ça serait d'optimiser la sangle en y intégrant de petites sacoches à viande, par exemple, et même si elle préférait le poisson, mais douée qu'elle était elle serait incapable de les faire résister à la force de l'air en plein vol. C'était malin.

La non-humaine lui était redevable, hein... elle pourrait peut-être lui demander l'une de ses sacoches. Non, ça semblait idiot. Autant à une époque où sa puissance était clairement affirmée, elle aurait pu l'exiger sans problème, autant désormais elle passerait pour une mendiante en haillons - quand bien même les haillons n'étaient autre qu'une multitude de parures d'or et de pierres précieuses. Non, elle se contenterait de remplir les gourdes et ça irait très bien comme ça. Elle n'avait pas survécu dix-neuf ans ainsi pour s'en plaindre maintenant.

D'un ordre mental, elle fit se baisser Ozrael afin qu'elle puisse se hisser sur son encolure; sans attendre plus longtemps, il prit un envol puissant qui déchaîna des bourrasques d'air sur le camp et souleva la poussière autour de lui. Ils furent rapidement au point d'eau, que la trollesse retrouva avec délice : elle remplit d'abord les multiples gourdes à ras bord, en profita pour boire jusqu'à plus soif et pêcha même deux autres gros poissons, dont un finit dans le ventre du grand cracheflamme qui n'était de toutes les façons pas très doué à la pêche. Elle n'avait pas très faim, mais autant se rassasier avant de partir.
Sa baignade terminée, elle essora ses cheveux comme à son habitude puis grimpa de nouveau sur son dragon. Pensive, elle se demandait pourquoi partir; pour guider la non-humaine jusqu'à l'île Refuge, certes, mais pourquoi ne pas revenir ensuite ? Le climat était plaisant, l'île paraissait luxuriante malgré la catastrophe, il y avait de l'eau à disposition et personne ne semblait y vivre. Eh bien, plutôt que de continuer à vagabonder bien plus longtemps, elle ferait peut-être mieux d'élire domicile ici... au moins pour un temps. Ca ne ressemblait certes pas à son utopie en ce sens où l'île n'était pas recouverte d'eau aux deux tiers mais le cadre restait agréable.

Meenah arriva au camp en même temps que Mahel et son dragon se posa lourdement sur le sol, surprenant Zafreyja qui était à ses petites affaires matinales - la trollesse ignorait ce qu'elle faisait, à vrai dire, mais la dragonne était pleine d'habitudes et de manies étranges. Du haut de son dragon, elle considéra la non-humaine.

- Si tu es prête, autant partir dès maintenant. On doit être à cinq heures de vol de l'île Refuge, si on se dépêche.

Sans attendre de réponse, Ozrael s'élança de nouveau dans les cieux, balayant de nouveau le camp de ses ailes. Zafreyja ne tarda pas à suivre; le percebrise n'aurait de toutes les façons aucune difficulté à les rattraper et la trollesse était persuadée que la réponse de Mahel serait positive, alors autant ne pas perdre de temps.
avatar
Meenah
Son Impérieuse Condescension
Son Impérieuse Condescension


Feuille de personnage
Espèce: Troll des eaux
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Mahel Venalya le Lun 22 Fév 2016, 16:54

Pour la suite de l'histoire venait visité ce lien:
la suite de l'histoire ici!:
avatar
Mahel Venalya
Jeune Dragon
Jeune Dragon


Feuille de personnage
Espèce: Mystère
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV Meenah] Vagabonde

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum