[PV MEENAH] Vagabonde- suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[PV MEENAH] Vagabonde- suite

Message par Mahel Venalya le Lun 22 Fév 2016, 16:52

La femme poisson ne le dit pas deux fois à la jeune fille. Mahel enfourcha son dragon et sentant une légère pression des genoux de sa maitresse, celui-ci s'envola telle une flèche fendant le ciel. L'air vibra aux oreilles de la jeune fille et la pression de l'air devient plus forte. Elle ferma les yeux et serra son dragon contre elle jusqu’à ce que celui-ci se redresse. Quand elle rouvrit les yeux, une lumière éblouissante l'aveugla presque. Les nuages s'était épaissit depuis la veille, mais il n’arrivait toujours pas à  cacher l'astre rougeoyant qui emplissait le ciel. Elle ne prit pas beaucoup de temps pour rattraper sa nouvelle coéquipière. Elle avait tant de question à lui poser à propos des mœurs humaine,  de leur interdiction aux dragons, de la vie sur cette île. Tant d’excitation dans un si petit corps!

Mahel sentait son cœur battre fort dans sa poitrine. Enfin. Elle allait pouvoir découvrir qu'est-ce qu'elle était. Le nain qui lui avait fournie les plus grandes informations avait parlé d'une grande salle des connaissances ou il y avait des livres, mais bien que Mahel sache ce qu'était des livres, elle ne savait pas comment déchiffrer ces secrets. Sa mère dragon lui avait enseigné à chasser, a parler différente langue plus ou moins bien. Elle lui avait appris toute l'histoire des dragons et les mystères du vol. Elle lui avait aussi appris le mystère des pierres de pouvoir ainsi que les endroits ou en obtenir. Mais malheureusement la plupart des choses qu’elle lui avait montrées par la suite ne lui servait plus depuis la catastrophe. Les pierres de pouvoir demeurait presque introuvable, les dragons aussi....

Elle fut sortie de ses sombres penser par une parole d'Emris, son dragon.  Lui aussi était triste par la disparition de sa mère qu'il n'avait jamais rencontré et par celle de sa mère d'adoption. C'est aussi pour cela que Mahel voulait se rendre dans la pièce du savoir. Peut-être qu'il y avait un recensement de dragon?  Et pourquoi se poser des questions dans sa tête alors que quelqu'un saurais peut-être la réponse! Elle rejoignit l'énorme dragon ainsi que sa dragonière, Emris essaya de garder le rythme puissant mais plus lents que le siens d'Ozrael.

-J'aurais quelques questions à vous poser à propos de l'île refuge. Vous m'avez dit hier soir que les dragons ne sont pas admis... bien que ça ne me cause pas de problème de cacher Emris, cela me révolte. Pourquoi ne veulent-ils pas de dragon? Ils sont allergiques à leurs écailles? Ils ont peur qu’avec leurs grandes forces et leurs intelligences, ils les supplantent?

Toujours choqué par le fait que des gens ne peuvent aimer les dragons, Mahel arrêta de poser des questions pour se calmer quelque peu.  Cela l’a m'était dans tous ces états. Essayant de rester raisonnable, elle essaya de penser à d'autre moyen que les dragons ne devaient pas ce posez sur l'île. Peut-être qu'elle était trop petite pour contenir plein de dragon alors il restreignait l'entrée de nouveaux. Peut-être qu'il n’y avait pas assez de nourriture pour tous les nourrir. Si c'Était juste cela, Mahel avait apporté assez de nourriture pour deux jours, trois même! Donc elle ne chasserait pas .....

Regardant à nouveaux la femme poisson, elle continua sa montagne de question

- De plus je voulais vous demander à combien de jour de vole somme nous de l’île refuge? Bien que je suis très loin de chez moi, les nains qui ma transmit les informations sur cette île m’a dit que mon voyage serait très long.


En posant c’est question Mahel remarque que le dragon de son guide n’avait presque aucune sacoche de transport et en regardant un peu plus en arrière elle vit que la dragonne bleu non plus n’en avait pas. Étrange, pensa telle, qu’une femme ayant tant exploré les régions n’aille pas plus de ressource que cela. Peut-être qu’elle se les avait faite voler ou celle qu’elle avait s’était dégradé. Son sens du commerce reprenant le dessus, elle se rapprocha encore plus de l’air de vol Ozrael et d’une voix calme mais assez vendeuse parla a la femme poisson

- Une dernière question, j’ai remarqué que vous n’aviez guère de sacoche pour transporter toute vos choses. Bien que les soins de base ne soit pas votre spécialité, il serait regrettable de ne pas vous munir de qu’elle que une comme pour transporter de l’eau en grande quantité ou encore de la nourriture. Cela évite de jeûné et d’être prêt pour toute situation… disons fâcheuse. Et puis votre dragon est fort, cela ne brisera pas son rythme et votre dragonne qui n’a pas de cavalier servira a quelque chose….

Continuant de ton qu’elle essayait d’être détacher, elle continua

- Personnellement je suis capable de tissé de très belle sacoche comme celle à ma droite qui sert à transporter beaucoup d’eau ou encore celle juste derrière moi qui me sert à transporter mon armure et mes armes. Si vous le souhaité je pourrais vous en fabriquer quelque une….. et puisque vous me guider gentiment je vous ferais un tarif ‘’ami’’.

Ne voulant pas insister elle partit en lui demandant de bien y penser et poussa son dragon vers l’avant. Si les gens ailleurs son si démunie question équipement elle pourra faire beaucoup d’argent et enfin améliorer ses armes et son armure qui manque beaucoup d’entretiens.
avatar
Mahel Venalya
Jeune Dragon
Jeune Dragon


Feuille de personnage
Espèce: Mystère
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV MEENAH] Vagabonde- suite

Message par Meenah le Lun 22 Fév 2016, 18:42

La quasi totalité du voyage s'était déroulée dans le silence complet, le battement des ailes des dragons étant le seul son qui venait perturber l'immensité du ciel alanyen. Cela devait bien faire un peu plus d'une journée qu'elles voyageaient sans s'arrêter mais ni Meenah ni Ozrael ne fatiguaient; la trollesse avait vécu pire et l'énorme cracheflamme était plutôt du genre endurant. Zafreyja, en revanche, commençait à peiner à garder le rythme mais elle tenait bon pour l'instant.
Depuis quelques heures, Meenah avait vu les nuages cacher le soleil. Evidemment, ça ne suffisait pas à plonger le monde dans l'obscurité mais le temps s'était désagréablement rafraîchi. Beaucoup d'autres humanoïdes auraient pesté dans cette situation; pour Meenah, ça ne faisait finalement que très peu d'importance. Son corps étant habitué aux températures parfois glaciales des fonds marins et l'épaisse fourrure d'Ozrael la réchauffant, elle ressentit juste la disparition de l'agréable chaleur que dardaient les rayons du soleil dans son dos.

La trollesse lança un rapide coup d'oeil derrière elle; le percebrise les suivait toujours. Elle avait pris l'habitude de régulièrement vérifier si elle n'avait pas perdu ses... "protégés" car il serait vraiment idiot de faire tout ce chemin jusqu'à l'île Refuge pour rien, surtout quand elle avait trouvé une île sur laquelle elle pourrait bien s'établir quelques temps. Du coin de l'oeil, elle vit le dragon noir redoubler d'efforts et rapidement il fut à leur niveau.
Apparemment, la non-humaine voulait lui parler... et apparemment, elle s'interrogeait à propos de l'île Refuge. Quoi de plus légitime ? Il fallait être un dément pour se priver volontairement de tous les avantages considérables qu'offraient des dragons.

- Ce sont des faibles et des pleutres, lança-t-elle avec un peu de hargne et un regard mauvais. Ils craignent les dragons. Ils ont peur d'eux parce qu'il y a de sombres crétins qui sont persuadés que le monde s'est effondré à cause des dragons. Alors, tout idiots qu'ils sont, ils préfèrent se priver de leur compagnie et de toutes les bonnes choses qu'ils apportent, protection y compris, pour se retrouver démunis et coincés sur leur île.

Son discours était chargé d'ironie; Meenah n'aimait vraiment pas beaucoup ces gens de l'île Refuge. Elle ne parvenait pas à concevoir que l'on puisse vivre sans dragons par choix. Dans un monde autrefois régi par les combats et truffé d'îles volantes, il était purement et simplement idiot de rejeter les seules créatures apprivoisées qui permettent de voler d'un point à un autre et les plus efficaces en matière de protection.

- Enfin, ils ne sont pas si fous que ça. Ils ont gardé des dragons pour leurs gardes... deux ou trois, tout au plus, ajouta-t-elle en haussant les épaules.

Alors qu'il cessait de battre des ailes pour planer sur quelques centaines de mètres, Ozrael laissa échapper un long grondement rauque. Ce n'était ni un grondement d'avertissement, ni un cri de joie, ni même une menace; c'était simplement un grondement, un peu las, presque apaisé d'un dragon qui n'avait pas réellement eu l'occasion de s'exprimer depuis leur départ. En effet, ils n'avaient rencontré aucun obstacle, aucune créature. En un sens, c'était mieux : leur voyage s'était déroulé sans encombres et les trois dragons s'étaient contentés de voler tout le long. Cependant, ça avait le don d'attrister Meenah : c'était tellement ennuyant ! Autrefois, non seulement ils auraient survolé des centaines d'îles mais en plus ils auraient sans doute eu affaire à, disons, un ou deux arkoptérixs voire même aux dragons d'un maître-dragon proche. C'était fâcheux pour quelqu'un de pressé, mais au moins c'était mouvementé.
Tiens, la non-humaine semblait aussi ressentir cet ennui; du moins, elle demandait si leur destination était encore loin.

- Difficile à dire avec ces nuages; comme nous n'avons fait aucune pause et comme Ozrael vole à un bon rythme, ça ne devrait être qu'une histoire d'heures. L'île Refuge devrait être... là, fit-elle en montrant un point éloigné du doigt, derrière les nuages.

La trollesse plissa les yeux pour essayer de distinguer quelque chose mais le brouillard à cette distance se faisait trop épais. Elle finissait par avoir l'impression d'être enveloppée dans du coton, après toutes ces heures de vol : lumière à moitié cachée, nuages blancs à la texture si particulière, brouillard plus épais que d'ordinaire et ce silence... c'en était presque oppressant.
Les yeux noirs d'Ozrael semblèrent lancer comme un avertissement au percebrise quand il se rapprocha de lui et il émit un nouveau grondement, menaçant cette fois, à son égard. Le grand cracheflamme, si il n'appréciait pas beaucoup la compagnie, appréciait encore moins le fait d'être gêné dans son vol. Voilà que Mahel déballait tout un discours sur les sacoches et sur un drôle de ton, maintenant. La trollesse leva les yeux au ciel avec un brin de mépris.

- J'ai mes gourdes, lança-t-elle en étirant son bras devant elle pour toucher du bout des doigts la sangle cachée dans la fourrure de son dragon. Quant à la nourriture, je chasse sur place et je ne suis pas de faible constitution, je peux très bien survivre plusieurs jours sans manger. (Elle marqua une pause pour toiser la non-humaine et la considérer de la tête aux pieds, puis reprit.) Je ne préfère pas confier de marchandises à Zafreyja; elle est tellement sotte qu'elle risquerait de tout vider et même de perdre les sacoches, et puis il lui arrive souvent d'aller faire je ne sais quoi sur d'autres îles. Pas qu'elle soit une idiote finie, ajouta-t-elle à la hâte pour ne pas donner de mauvaise impression, mais tout de même.

Prestement, Meenah détourna le regard et feignit de fixer le ciel devant elle, au-dessus de la grande collerette d'Ozrael. Quand la non-humaine eut cessé de la regarder, elle se risqua à l'observer discrètement du coin de l'oeil avec un air tout à fait ingénu et de grands yeux ronds. Avait-elle été contrariée qu'elle refuse ? La trollesse avait-elle perdu le peu de confiance que Mahel semblait avoir à son égard ? Quelle imbécile, tout de même. L'air de rien, des contenants pourraient s'avérer bien pratiques mais elle avait refusé par fierté, car elle ne supportait pas d'être dépendante aux autres quelle que soit la situation et même pour quelque chose d'aussi banal que d'acheter des sacoches. Elle aurait peut-être dû mettre son orgueil de côté un instant et accepter... mais mettre son orgueil de côté, c'était quelque chose que la trollesse ne savait pas faire.

- Là, lança-t-elle soudain.

Du bout du doigt, elle pointait une tache lointaine et à peine visible derrière les nuages.
avatar
Meenah
Son Impérieuse Condescension
Son Impérieuse Condescension


Feuille de personnage
Espèce: Troll des eaux
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV MEENAH] Vagabonde- suite

Message par Mahel Venalya le Lun 22 Fév 2016, 22:46

Le soleil eu le temps de faire un tour complet avant que l'ombre de l'île soit visible, mais ce n'est pas cela qui rendait Mahel de mauvaise humeur. En fait, de cela elle était plutôt contente, car elle croyait devoir attendre plusieurs jours avant de rejoindre l'ile. Non, ce qui choquait Mahel était la façon si cruelle que Meenah avait traité sa dragonne. Cela ne lui dérangeait pas plus que cela que son offre soit refusée. Elle la réengagerait une fois que l'occasion sera meilleur et a un moment donné, elle le savait qu'elle serait accepté. Elle avait un certain don pour convaincre les gens.

Non, ce qui la dérangeait était vraiment le sentiment qu'elle avait vue dans les yeux de la femme poisson. Comme un détachement d'elle et de sa dragonne comme si cette dernière n'était qu'un petit caillou dans une chaussure que l'on tolérait plus par paresse que par amour. La femme avait essayé de se rattraper, mais Mahel avait vue qu'elle ne tenait pas beaucoup à sa dragonne. Elle avait plus de lien avec son dragon, Ozrael, mais elle hésitait beaucoup sur le lien d’amour. Peut-être que dans le passer quelque chose de grave était arrivé et que cela avait ravagé la vision de Meenah sur sa dragonne.

Il est vrai qu'elle était joueuse comme un bébé dragon, mais avec un enseignement, elle arriverait à augmenter ses capacités cognitives. Chaque dragon avait une sagesse qu'aucun bipède n’oserait posséder. Tant d'histoire en un seul être, plus que dans le plus vieux des elfes, car le dragon même s'il ne connait pas c'est origine direct est capable avec de l'entrainement de communiquer avec le génie de leur ancêtre instinctivement. Par exemple s'ils vont sur une île inconnue et qu'ils veulent manger une plante toxique, ils vont se souvenir que dans leur passé lointain cette plante était toxique. Dans le langage dragonnien cela se raconte mieux, mais c'est à peu près cela.

Malgré se titillement sur les actions de Meenah, elle était plutôt contente d’enfin arriver sur cette île. Et puis si cela ne fonctionnait pas entre eux, tant pis. Elle avait toujours voyagé seul et cela continuerait. Seul son dragon serait un peu aigri, car il s’était attaché à la dragonne. Celui-ci à passer presque tout le trajet au ralentie pour être près de la dragonne et ils discutaient. Mahel ne prit pas la peine d’écouter la conversation. Elle savait qu’aucune information pertinente ne sortirait du lot. Ils parlaient surtout de chasse, de nid de feuille, de leur vitesse moyenne de vol et etc. A quelque reprise ils firent de petite course, mais Emris arrêta cela, car la dragonne n’avait pas autant de capacité au vol que lui.

Le petit point noir grandit et bientôt Mahel pu distinguer l’île au grand complet. Elle était assez grande et était relié avec d’autre île par des… par des petits ponts semblerait-il. Elle voulut prendre de la vitesse puis se rappela de l’interdiction des dragons. Comment pouvaient-ils croire que c’est de leur faute si le monde avait sombré! Décider de ne pas revenir à la question, elle demanda à Emris de se rapprocher une fois de plus de la femme poisson. Elle prit nonchalamment un poisson qu’elle lança a son dragon pour le remercier et pour démontrer l’utilité de ses sacoches a la femme poisson puis une fois près d’elle, elle demanda

- S’il n’accepta pas les dragons nous devons nous posez ou? Une fois sur le sol, mon dragon peut disparaitre, mais dans les airs les sacoches risquent d’être trop lourde pour que je puise voler avec.


Dans un petit message mental, elle prévient Emris qu’il allait bientôt ne faire plus qu’un. Elle sentit ses écailles se dresser sur son corps. Il adorait cela être dans le même corps, mais avait toujours peur pour sa maitresse. Et puis l’idée qu’il n’apprécie pas les dragons le révoltait lui aussi.

avatar
Mahel Venalya
Jeune Dragon
Jeune Dragon


Feuille de personnage
Espèce: Mystère
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV MEENAH] Vagabonde- suite

Message par Meenah le Lun 22 Fév 2016, 23:31

La trollesse se risqua de nouveau à lancer un regard en coin vers Mahel. Elle avait l'air un peu contrariée. Mince. Est-ce que c'était parce qu'elle avait refusé son offre, ou parce qu'elle avait dit de Zafreyja qu'elle était sotte ? Pour les sacoches... elle pourrait peut-être faire un effort, tout compte fait. Ca semblait bien au-delà de ses capacités car elle avait un fort caractère de domination qui provenait de son côté sauvage encore très présent en elle puisqu'elle n'était que peu civilisée, aussi elle considérait la moindre concession comme une forme de soumission. Elle ne se soumettrait pas à la non-humaine... mais est-ce que ça ne serait pas plus sage, si elle voulait consolider une alliance ?
Pour ce qui était de Zafreyja, cette dragonne se faisait problématique. Meenah ne pouvait s'empêcher de la considérer comme une femelle un peu simplette qui papillonnait sans cesse elle ne savait où, aussi elle n'osait pas lui accorder sa confiance pour ce genre de choses... enfin, il était vrai qu'elle pouvait toujours l'invectiver mentalement mais il ne faudrait pas qu'elle finisse par la craindre ou la détester. C'était la première fois qu'elle réalisait que sa dragonne lui témoignait beaucoup d'affection, aussi elle ne savait vraiment pas quel comportement adopter... mais elle savait aussi que cette affection jouait en sa faveur et qu'il ne fallait pas qu'elle la gâche en abusant de son contrôle mental. Si Ozrael était un fervent protecteur et un parfait compagnon définitivement dévoué à la trollesse dont elle pouvait prendre le contrôle sans aucune conséquence sur leur relation, elle imaginait que c'en serait autrement avec Zafreyja : elle semblait l'aimer beaucoup, certes, mais elle restait craintive et qu'en serait-il si elle s'amusait à contrôler le moindre de ses gestes comme durant la première ère ?

Meenah tourna la tête vers sa dragonne bleue qui lui rendit un regard plein de douceur. Non, cette situation était réellement compliquée. Il fallait croire que la gestion des relations et des sentiments n'était pas quelque chose d'inné chez les trolls; de toutes les façons, c'était une espèce vouée à vivre en solitaire, de la naissance à la mort. Une chance que la trollesse ait été sauvée par son tuteur, sans quoi elle n'aurait jamais accédé à l'adrénaline des combats montés et à la sensation grisante de la conquête; quelle malchance pour lui qu'il ait voulu ignorer la réalité des choses et ne pas croire que sa fille adoptive, par nature, était née violente et le resterait sans doute un bon bout de temps. Enfin bon; elle laissa son regard chargé d'indécision sur la dragonne bleue pendant bien trente secondes, puis elle observa avec intérêt Mahel lancer un poisson à son dragon. La trollesse n'était réellement pas du genre à s'empiffrer, ni même à manger par gourmandise et elle avait besoin de peu de nourriture, mais ça avait peut-être son avantage, tout compte fait. C'était à voir.

- Les dragons sont bannis au sein du village, répondit-elle après un instant d'hésitation, comme si elle tentait de se souvenir. Oui, c'est bien ça. Il n'y aura qu'à nous poser... à l'orée de la forêt, par exemple, ou dans une plaine, et à entrer dans le village à pied.

L'île était toute proche maintenant, aussi Ozrael entama doucement sa descente; le changement d'altitude était presque imperceptible, l'île se trouvant encore loin. Néanmoins, elle lui intima l'ordre de changer d'angle : ils étaient pile dans le champ de vision des villageois, là, et la trollesse préférait ne pas attirer l'attention.

- Au fait, lança-t-elle, tu... as besoin que je vienne dans le village avec toi ?

Son visage se tordit en une grimace à la fin de sa phrase et on n'aurait su dire si c'était un quelconque insecte qui était venu la taquiner ou si une telle proposition l'incommodait réellement à ce point.
avatar
Meenah
Son Impérieuse Condescension
Son Impérieuse Condescension


Feuille de personnage
Espèce: Troll des eaux
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV MEENAH] Vagabonde- suite

Message par Mahel Venalya le Mar 23 Fév 2016, 00:04

Mahel descendit a son tours vers l'orée de la forêt, elle n’avait pas l’air très rassurante. En fait, elle avait l'air plus dangereuse encore que la forêt de l'île où ils étaient plutôt. Après un brève course vers le seul, Emris se posa gracieusement sur le sol. Mahel le déchargea de tout c'est bagage et essaya de construire un petit chariot avec les branches et herbe qu'elle avait amassée plus tôt. Il faut toujours pensé à s'apporter du bois. Sur une terre ou il fait froid ou encore remplie de créature nocturne, un bon feu est toujours le bienvenu. Tout en construisant le petit chariot, elle parla à la femme poisson

- Tu peux juste m'indiquer la direction de la salle du savoir si tu ne veux pas me suivre. Si tu veux que l'on continue notre route ensemble je vais revenir ici à la tombée de la nuit. Je te laisse faire les choses que tu a à faire.

Elle jeta un regard vers la femme poisson non loin d'elle. Malgré leur désaccord sur certains points, Mahel aimait bien la jeune femme. Peut-être aimé était un peu trop fort disons que son contacte ne la répugnait pas et surtout celle-ci connaissait plein de chose qu'elle pourrait révéler à Mahel. Elle continua la fabrication du chariot. Deux longues branches de chaque côté puis un filait au milieu faite d’un matériau assez résistant et tissée main. Une fois le baril d'eau et celui de nourriture placer à l'intérieur. Elle mit le gros sac contenant les armes sur le dessus, près d’elle et le sac remplie d'herbe par-dessus. Elle laissa ces cailloux ainsi que le reste de son bois sur place qu’elle cacha près de la forêt. Elle laissa aussi sur place deux ou trois sacs contenant divers produits de tous les jours comme des outils et autres. Elle aurait pu laisser ses sacs vides, mais elle décida de les apporter pour le vendre au village. Elle pourrait les échangés pour des roues et les placés sous son chariot.

Une fois son brancard-chariot bien solidifié, elle se rapprocha de son dragon. Ils étaient tant pour eux de revenir ensemble. Cela grugeait beaucoup d’énergie autant à Mahel qu’à Emris, mais il devait le faire. Emris regarda dans la direction de la dragonne bleu aux yeux semblable au siens puis regarda Mahel intensément. Elle lui prit le visage dans ses mains puis accota son front contre le siens. Son souffle se fit plus lent comme celui de Mahel. Puis la transformation commença. La jeune fille écarta les bras et le dragon ‘’rentra’’ en elle. Cela dura à peine 10 seconde.

Une fois finie Mahel tomba à genou par terre. Secouer de spasme et essouffler comme si elle avait couru 30 km en 10 minutes. Elle essaya de contrôler son souffle intérieur et elle sentie de membre lui transpercer la peau. Son dragon essayait de confortablement s’installer ‘’en elle’’. Après ce qui sembla durer une éternité, Mahel se releva. En réalité à peine 15 minutes c’était écoulé, mais c’était 15 minutes ou elle était vulnérable. Heureusement qu’elle ne le faisait pas beaucoup. Avant la catastrophe, cela se faisait instantanément et aucune douleur ou presque se faisait ressentir….. mais cela avait changé.

Elle regarda une dernière fois en arrière d’elle, salua la femme poisson puis partie en avant. Si celle-ci voulais l’aider elle lui emboiterait le pas pour lui montrer ou se trouvait la salle des savoirs. Sinon, elle trouverait un moyen pour le faire seul.

Un léger frisson parti de son dos est venu vers son épaule. Son dragon se transformait toujours en une forme de tatouage une fois qu’il rentrait en elle. Mahel lui avait déjà demandé ce qu’il ressentait quand il rentrait en elle et celui-ci lui avait fait la comparaison avec le fait de nager dans une source thermal. Ces chauds et, les images et les sons semblent différents comme quand on regarde l’extérieur quand nous sommes dans l’eau. Il ajouta que pourtant, il pouvait parfaitement respirer et qu’il se sentait en meilleur forme. Ce qui le fatiguait était la sortie du corps. Elle aurait bien aimé pouvoir vivre cette expérience par elle-même mais cela ne fonctionnait que dans un sens. Surement que l’inverse affaiblirait plus le dragon qu’il l’aiderait alors que l’inverse peut rendre Mahel plus fort et avoir de capacité comme le vol.
avatar
Mahel Venalya
Jeune Dragon
Jeune Dragon


Feuille de personnage
Espèce: Mystère
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV MEENAH] Vagabonde- suite

Message par Meenah le Mar 23 Fév 2016, 20:20

Ozrael atterrit lourdement non loin du percebrise tandis que la petite femelle bleue, qui suivait à quelques mètres, se posa tout en légèreté à ses côtés quelques secondes plus tard. Sans hâte mais avec énergie, Meenah sauta à terre et se réceptionna en fléchissant les genoux et en touchant le sol d'une main tant son dragon étant grand.
La non-humaine avait déjà commencé à décharger les sacoches et bien vite elle se mit à tenter de fabriquer quelque chose avec du bois; bien vite, la trollesse fut absorbée par l'entreprise et se mit à la fixer innocemment de deux grands yeux ronds. Les connaissances de Meenah en terme de construction ou même d'assemblage étaient plus que limitées, aussi cette vision lui faisait le même effet que si elle était tombée sur un légume entrain de se transformer en jeune fille. Les connexions logiques peinaient à se faire dans son esprit et finalement elle abandonna l'idée de comprendre quelque chose aux actes de Mahel. Feignant l'indifférence, elle se reprit et se retourna vers ses dragons, lançant néanmoins un dernier regard en coin dans la direction du chariot en construction par curiosité. C'est à ce moment-là que la non-humaine éleva la voix, attirant son attention et constituant un prétexte pour permettre à la trollesse qui avait croisé les bras dans une attitude hautaine de tourner la tête vers elle.

- La "salle du savoir" ? La.. bilbothèque, tu veux dire, je suppose. Ou la blibiothèque... parce qu'en tout cas, j'en ai déjà entendu parler et je l'ai même vue, et il paraît que les livres qu'elle contient renferment un tas de précieuses informations.

Elle ferait peut-être bien de s'y intéresser, un de ces jours. La trollesse avait un peu de mal à concevoir ce qu'il pouvait bien y avoir d'intéressant dans un tas de feuilles mais son tuteur lui avait appris à lire alors autant en profiter.
Devant elle, Ozrael s'était placé entre la dragonne craintive et l'effrayante forêt pour la protéger de son corps en cas de danger. La dragonne craintive... ça sonnait comme un oxymore. Etait-il seulement permis de craindre jusqu'à sa propre ombre quand on était doté d'un corps aussi grand et puissant - quand bien même celui de Zafreyja l'était peu en comparaison aux autres cracheflammes ? Bon sang, la trollesse venait parfois à s'en demander si elle n'était pas plutôt une citrelle emprisonnée dans un corps de dragon. Il ne lui revenait même pas de souvenirs de Zafreyja entrain de cracher du feu... ou alors c'est qu'ils étaient bien trop lointains ou trop rares.
Meenah ressentit comme un picotement étrange au niveau de sa poitrine et elle eut peur au départ qu'il s'agisse d'une quelconque blessure... mais ça n'en était rien. Sans qu'elle ne l'explique vraiment, elle ressentait soudain comme une envie de rassurer la femelle, de la protéger et de chasser cette vilaine peur qui se tapissait au fond de ses grands yeux mauves. C'était étrange, mais fort heureusement ce qui ressemblait à un sentiment ne prenait pas le pas sur ses autres émotions et ne la dérangea guère.

Un bruit étrange rapidement suivi de celui de quelqu'un qui tombait à terre attira l'attention de la trollesse. Ses nageoires faciales vibrèrent l'espace d'une seconde et elle se retourna brusquement, arme en main, pour voir Mahel secouée de spasmes. Instinctivement, ses pupilles s'étrécirent, son dos s'arqua et elle feula en dévoilant ses crocs; c'était sa réaction pour à peu près toutes les choses qu'elle ne comprenait pas et il n'y avait aucune raison pour laquelle la non-humaine aurait pu se retrouver subitement dans un tel état. De plus, son dragon avait disparu. Etait-il parti ? Elle ne le voyait nulle part, ni dans les cieux, ni entre les arbres...
Finalement, sa partenaire de fortune se releva, presque comme si de rien était. Meenah resta un instant les sens en alerte, puis elle fit un signe à ses dragons pour leur intimer l'ordre de ne pas la suivre et elle rejoignit rapidement Mahel. Elle n'avait pas rengainé son arme, néanmoins.
Avec méfiance, elle lui posa plusieurs questions avec sans doute un peu plus de haine que ce qu'elle aurait voulu, crachant presque ses mots, ses pupilles toujours fendillées. La trollesse avait les airs d'un animal sauvage assailli à la fois par une certaine forme de crainte et une agressivité incontestable face aux phénomènes qu'elle n'avait pas compris.

- Qu'est-ce qui s'est passé ? Pourquoi est-ce que tu as été secouée ? Pourquoi pendant si longtemps ? Une attaque ? Pourquoi je n'ai rien vu ? Rien entendu ? Où est ton dragon ? Il s'est enfui ? Pourquoi ?

Meenah dévoila un croc dans une horrible grimace qui déforma son visage l'espace d'une seconde; finalement, elle se décida à ne plus fixer avec insistance la non-humaine et se contenta de la surveiller du coin de l'oeil. Il était clair que son soudain accès d'agressivité était dû à l'incompréhension et uniquement à l'incompréhension; elle n'était pas du genre à craindre tout et n'importe quoi sous prétexte que c'était magique.
Rapidement, les remparts du village de l'île Refuge se dressèrent devant elles et la trollesse rengaina son arme, la plaçant dans un étau dans son dos qui était caché par ses cheveux. A force de combats, ils ne la gênaient plus du tout ni pour dégainer, ni dans ses mouvements et son opulente chevelure masquait en grande partie son trident alors c'était très bien ainsi.
Les gardes postés aux portes de la ville restèrent impassibles; comme elle l'avait espéré, ils n'avaient pas eu le temps de l'identifier lors de son dernier raid sur le village. C'était bien; très bien, même. Elle réprima un de ses sourires malsains qui allait dangereusement commencer à étirer ses lèvres et foula les pavés de l'allée principale de l'île Refuge, se dirigeant vers le château, loin d'elle et légèrement en contrehaut par rapport au village, qui n'était pas très éloigné de la bibliothèque.
avatar
Meenah
Son Impérieuse Condescension
Son Impérieuse Condescension


Feuille de personnage
Espèce: Troll des eaux
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV MEENAH] Vagabonde- suite

Message par Mahel Venalya le Mar 23 Fév 2016, 21:25

Elle continua son chemin sur le sentier déjà tracé par des milliers d'autre pas comme les siens. Son fardeau était plutôt lourd, mais supportable pour la route qu'elle allait faire. Elle se maudit d'avoir brulé les roues qu'elle avait acheté sur une ile quelque mois plus tôt. Si elle les avait gardés, aujourd’hui elle aurait beaucoup moins de difficulté, mais non. Pour laisser plus de place sur son dragon, elles les avaient brûlés. Quelle sotte qu’elle était! De si belle roue avec de petits pieux sur les côtés si des animaux les attaquaient! A peine eu tel le temps de rentrer dans son dilemme de roue, que la femme poisson arriva agressivement derrière elle. Son trident en main, un visage de tueur, des yeux de serpent... Et un PUT*** de trident en main! Instinctivement Mahel mis la main dans son dos pour sortir une dague empoissonné, mais à la place de l’attaquer, la femme poisson la bombarda de question.

- Qu'est-ce qui s'est passé ? Pourquoi est-ce que tu as été secouée ? Pourquoi pendant si longtemps ? Une attaque ? Pourquoi je n'ai rien vu ? Rien entendu ? Où est ton dragon ? Il s'est enfui ? Pourquoi ?

N'avait-elle pas vue sa transformation? N’était-ce pas quelque chose de courant de ne faire qu’un avec son dragon? Bien qu'elle n’en parle pas tout le temps, elle pensait que tout le monde savez comment ça fonctionnait. Et puis, même elle ne savait pas comment elle avait fait la première fois, trop loin dans son esprit. Un peu parce que Mahel était rancunière de cette approche pour le moins surprenante, elle lui dit d'un ton un peu cassant

- Et bien tout le monde le sais que quand un dragon et son dragonnier sont assez proche, ils peuvent s'unir! Il est à l'intérieur de moi...

Pour bien illustrer les choses, son dragon passa sur son épaule et son visage salua Meenah. Mahel savait que ce qu'elle avait raconté pouvais aussi bien être des balivernes que la réalité, mais elle voulait montrer que elle aussi savait des choses que la femme poisson ne savait pas. Un peu de jalousie se cachait derrière tout cela et le dragon à l'intérieur d'elle n’aimait pas ça. La jalousie n'était pas un sentiment digne d'être ressentie par un enfant de Chantebrume. Un enfant de la sagesse. Elle se calma intérieurement, mais sans s'excuser, elle reprit la route. Elle rangea sa dague puis continua encore à porter ce satané chariot. Elle s'invectiva encore elle-même à propos des roues qu’elle avait brûlées Mais bientôt, l’entrée de la grande place arriva surmonté de garde qui fixait le vide.

Ils n’étaient pas vraiment différent d’elle. Un peu plus petit pour certain, des armures plus développe, des yeux plus rond et chez certain un certain vide a l’intérieur d’eux. Toujours en les observant de loin, elle remarqua quelque chose de familier quand un des garde ce tourna. En s’approchant elle remarqua une oreille ronde… ronde comme la sienne. Comme la sienne. Sur le coup, elle s’arrêta nette, le cœur un peu tachycarde. Avec toute les histoires que sa mère lui avait racontait envers cette race ignare et avec le même avis de la femme poisson, elle ne voulait surtout pas ressemblai a cette espèce inculte et mesquine. Qui en plus de leur tord naturel détestait les dragons. Chambouler par cette constatation, elle sentit les larmes lui monté aux yeux. Peut-être que finalement, elle ne voulait pas savoir ses origines. Elle aimer beaucoup trop s’imaginer l’union de sa mère et d’un dragon primordial pour former elle et son frère. Elle ne voulait pas apprendre que finalement, il n’avait aucuns liens de sang. Que sa mère ou son père était humain…. Ou pire : les deux. Voyant que le garde commençait à la fixer, elle se remit en route, le cœur gros.
Elle fut tout de même surprise par l’architecture des humains. Bien qu’ils ne travaillent pas la roche comme les nains ou le bois et la forêt comme les elfes, ils avaient un certain charme rustique. L’odeur, par contre, la fit vite déchanter. La population qui y régnait, dégageait une odeur étrange que Mahel n’aurait su décrire. Elle devrait pourtant si habituer si elle voulait continuer son périple. Bien que son désir de vérité aille était ébranlé, elle savait que si elle abandonnait maintenant, elle s’en voudrait toute sa vie.
avatar
Mahel Venalya
Jeune Dragon
Jeune Dragon


Feuille de personnage
Espèce: Mystère
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV MEENAH] Vagabonde- suite

Message par Meenah le Mar 23 Fév 2016, 21:48

Meenah esquissa un mouvement de recul et feula instinctivement vers l'épaule de la non-humaine lorsque le dragon vint s'y... déplacer... pour la saluer. Qu'est-ce qui ne tournait pas rond avec cette inconnue ? La trollesse retrouva rapidement son sang froid, ses pupilles se dilatèrent jusqu'à reprendre forme et taille normales puis elle posa des yeux ronds et chargés d'incompréhension sur Mahel. Fusionner avec son dragon ? Quelque chose de normal ? Bon sang, elle était proche comme pas possible d'Ozrael, c'était l'une des seules créatures à qui il accordait sa confiance, elle y était attachée et il la défendrait de sa vie mais elle n'avait jamais pu aller plus loin que le contrôle mental et total du corps du cracheflamme, et encore par l'intermédiaire de sa tiare. Ne pouvant concevoir une telle chose, elle écarta ses bras dans une grimace d'incompréhension.

- S'unir avec son dragon ? lança-t-elle vigoureusement. Un dragonnier proche de son dragon, à tel point qu'ils peuvent fusionner ? Non, non, non ! Les choses ne fonctionnent pas comme ça. Je ne sais pas où tu as vécu exactement, mais je n'ai jamais vu aucun dragon rentrer dans le corps d'un maître-dragon.

La trollesse ne quittait plus des yeux le tatouage aux formes draconiennes de la non-humaine. Fusionner avec son dragon ? Non, ça n'avait décidément rien de normal. Passé le temps de l'incompréhension et de la surprise, elle relâcha la tension dans ses épaules en soufflant et se plongea dans ses pensées. Il s'agissait sans doute de ce elle ne savait quoi qui avait fait que Meenah avait trouvé quelque chose d'étrange chez la non-humaine, outre la forme de ses oreilles. Intéressant... la trollesse était plutôt heureuse de ne pas lui avoir fait trop mauvaise impression, finalement. Elle ne saurait trop quoi faire de cette particularité, mais la jeune femme était spéciale, c'était une certitude, aussi leur alliance pourrait certainement profiter à Meenah.

Cette dernière évoluait de sa démarche hautaine sur les pavés de l'allée principale de laquelle partaient plusieurs rues qui méritaient plus le nom de sentiers avec leur sol de terre et tant elles étaient étroites. Elle faisait toujours un fort effet devant les gens simples et ce n'était pas pour la contrarier, bien au contraire; que ça soit pour son attitude que certains ne pouvaient supporter, pour son impressionnante chevelure, pour son aspect effrayant ou pour ses parures d'or et de pierres précieuses, la plupart des villageois se retournaient vers elle sur son passage. Elle ne prêtait guère attention à ce qu'ils pouvaient dire d'elle, néanmoins. Elle ne prêtait pas beaucoup d'attention aux faibles.

En une dizaine de minutes, elles furent devant la bibliothèque. A quelques mètres devant le petit escalier qui menait à la porte de la grande tour surmontée d'une horloge et d'un clocher, elle tourna la tête vers la non-humaine.

- C'est la bilbi... la bilbothèque, prononça-t-elle avec difficulté. C'est sans doute l'endroit que tu cherches.
avatar
Meenah
Son Impérieuse Condescension
Son Impérieuse Condescension


Feuille de personnage
Espèce: Troll des eaux
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV MEENAH] Vagabonde- suite

Message par Mahel Venalya le Mar 23 Fév 2016, 22:45

Ce fut un choc d'apprendre qu'elle pouvait être une humaine mais ce l’était encore plus de savoir que l'union entre un être bipède et son dragon était rare, voir unique. Mahel se sentit aussitôt quelqu’un d'important. Unique, elle était unique! Son dragon aussi fanfaronnait un peu à l'intérieur d'elle-même. Savoir qu'il était le seul dragon à accomplir l'exploit de rentrer dans une semi-elfe, c’était une fierté. Mahel l'entendit même dire qu'il s'en venterait à la dragonne bleue une fois revenu près d’eux. Mahel voulut le gronder et le sermonner que ce vanter n’était pas bien, mais elle pense qu’elle aussi pourrait le faire si l’occasion se présente.


Bref, ils arrivèrent assez vite à la salle du savoir sous les yeux curieux des petites créatures humaines. Bien qu’elle puisse passez presque incognito à travers cette foule, ce ne fut pas le cas de la femme poisson. Tout sur elle suggère qu’elle est d’une espèce différente, qu’elle est riche et quelle est chevelu. Oui, bon sa chevelure est même trop déplacée pour être de simples cheveux! Mahel aurais pu y cacher son dragon qu’il aurait était moins voyant!


Revenant sur l’objet de sa quête elle tourna les yeux dans la direction que pointait la femme poisson. La bilbothèque (oui parce que finalement la salle du savoir avait un nom!) se dressais devant elle. D’une architecture basique mais assez solides pour supporter l’atterrissage d’un dragon peut-être.


Elle voulut gravir les marches pour si rende quand elle s’aperçut qu’elle avait toujours sa charrette sur elle. Et puis mer** ! Elle ne pensait pas l’attendre aussi vite. Réfléchissant a une solution, elle décida de l’apporter avec elle pareil. Elle verrait par la suite si elle ne pouvait pas la placer près d’elle.
Rentrant péniblement dans la bilbothéque, elle ne rencontra pas âme qui vive. Sauf une personne assis derrière ce qui semblait être un comptoir. L’intérieur de la pièce était tapisser de tablette replie de livres. Elle n’en avait jamais vue autant dans sa vie. Comment pourrait-elle faire pour trouver ce qu’elle cherchait dans tous ces livres! Qui plus est, un problème encore plus grave ce profilait devant elle… elle ne savait pas lire! Quand bien même, le bon livre serais dans ces mains, rien ne le distinguerais des autres.

Décider de ne pas laisser cela entraver son chemin, elle avait tout de même oublié cette notion. Peut-être qu’il y avait des livres qui se lisait tous seule une fois qu’on les ouvrait? Elle trouva sa théorie beaucoup trop farfelue et demanda plutôt à l’humain au comptoir s’il ne pourrait pas l’aider

- Heum heum…. Oui, bonjour, sa serai pour un renseignement, je viens d’arriver sur l’île refuge et on m’avait dit que dans cette … euh… bilbrothèque…bolbithèque… euh, et bien ici, je trouverais les réponses à mes questions. Vous ne sauriez pas ou je pourrais trouver des renseignements sur mes origines ou sur ma famille ou quelque chose du genre?

Elle se sentait quelque peu intimider, si la personne qui se trouva la pouvais lire, cela voudrais dire qu’elle en connait plus qu’elle. Peut-être qu’elle connait déjà à quelle espèce elle appartient ou qu’elle connaissait ces parents ou ceux de son dragons. Finalement, elle aurais aimé que la femme poisson viennes avec elle. A deux elle aurais été beaucoup plus efficace et elle n'aurais surement pas eu besoin de parler a ce drôle de personnage qui semblait aussi fin que les parchemin qu'il feuilletais.
avatar
Mahel Venalya
Jeune Dragon
Jeune Dragon


Feuille de personnage
Espèce: Mystère
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV MEENAH] Vagabonde- suite

Message par Maître du jeu le Mar 23 Fév 2016, 23:28


L'archiviste, plongée dans l'étude d'un gros livre à la couverture de cuir et aux pages jaunies par le temps, leva les yeux vers la nouvelle venue pour la voir par dessus ses lunettes. Au départ un peu agacée par cette étrangère qui venait la déranger en plein travail et qui parlait d'une voix hésitante, elle s'adoucit bien vite et un sourire un peu rieur s'esquissa sur son visage devant les efforts manifestes de l'inconnue pour prononcer le mot "bibliothèque". Elle leva la tête cette fois-ci, puis prit la parole après avoir remonté ses lunettes sur son nez et glissé une mèche blonde derrière son oreille.

- On trouve la réponse à bien des questions dans la... bibliothèque, la corrigea-t-elle. Pour savoir si vous trouverez votre bonheur ici, il me faudrait déjà un peu plus d'informations sur votre famille et ce que vous cherchez exactement. Qu'est-ce que vous savez de vos origines ?

L'archiviste redressa son corps fin et se releva, détaillant la femme du regard en faisant le tour du bureau; elle avait pris le soin de marquer sa page avec un ruban attaché à la reliure du livre, au préalable. Son regard s'arrêta d'abord sur les nombreux tatouages qui couvraient son corps, puis elle remarqua les oreilles atypiques et sembla troublée.

- Vous devez venir de loin..., fit-elle remarquer en s'arrêtant à côté d'elle. Je n'ai jamais vu quelqu'un avec de telles oreilles, en chair et en os du moins.

avatar
Maître du jeu
Dieux
Dieux


Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV MEENAH] Vagabonde- suite

Message par Mahel Venalya le Mer 24 Fév 2016, 00:13

Quelle drôle de petite bonne femme tout de même, comment pouvait-elle lire avec ces trucs ridicule aux yeux! Les nains en utilisait quand il devait affronter une lumière extrême quand il s’occupait des métaux, mais celle-là était noir alors que ceux de la dame était transparent. C'est peut-être avec cela qu'elle pouvait lire... Peut-être que cela convertissait les mots en sons dans l'esprit? Bref, l'importance n'était pas là. Bien que ce nouvelle environnement était atypique elle ne devait pas ce l'assez distraire.

Donc L'humain lui avait demandé plus d'information. Que savait-elle de plus sur elle? Devrait-elle lui parler de son dragon? Ou juste des brides de souvenirs qu'il lui reste? Toujours à la recherche d'indice qu'elle pouvait dire à la dame, celle-ci se leva et observa Mahel. Quand elle parla de nouveaux et qu'elle mentionna qu'elle devait venir de loin, Mahel esquissa légèrement. C'est vrai que son île est très loin d'ici, mais y ayant fait le tour quand elle était jeune, elle n'a jamais vu la trace de sa mère. Seulement des dragons sur l'île principale et deux îles secondaires contenant respectivement des elfes et des nains.  Par contre les derniers mots de l'humaine la laissaient perplexe. Je n'ai jamais vu quelqu'un avec de telles oreilles, en chair et en os du moins. Qu’est-ce quelle entendant pas là? Qu’elle avait déjà vu quelqu’un de son espèce mais morts? Quelle avait vu l’esprit de ses ancêtres ou qu’elle l’avait vue dans un de ses livres?

Elle s’éloigna de la dame pour retourner dans son chariot sans roue. Bien que ses talents artistiques soit très médiocre, elle avait déjà fait une carte ou son ile était au centre. Elle la trouva enfin, dans un replie d’une de ses tuniques et la montra à la dame. Elle fouilla à nouveau et trouva une autre feuille ainsi qu’une pierre charbonneuse qui servait de crayon.  Elle installa les feuilles côte à côte et presque à l’extrémité opposée de la feuille vierge elle dessina l’ile refuge ainsi que quelque archipel entre qui lui restait en mémoire.

- Moi j’habite sur cette île là-bas ce qui fais jusqu’à ici… voyons…. environ 40 lune de vol à dos de Percebrise direction sud-sud est d’ici. C’est une île de bonne taille avec deux îles secondaire. L’île principale est la mienne et est composé… était composé de dragon…

Elle se souvenue seulement après que maintenant rein n’était plus pareil. L’île au centre avait perdu la moitié de sa superficie totale, tombant dans les abysses. Les deux autres îles on subit que de perte mineure, heureusement. Elle pris une grande inspiration. Finalement, elle allai tout lui reveiller. Dans le pire des cas, elle s,enirais d,ici en vitesse et dans les meilleurs, l’humaine pourrais l’aidée.

- Je ne connais pas vraiment ma famille sauf mon frère dragon qui est ici….


Elle lui montra son tatouage qui bougeait sous sa peau.

- Il est capable de rentrer à l’intérieur de ma peau et d’en sortir. C’est ma mère qui nous a réunies à la naissance, mais elle est morte quand j’étais très jeune. Je ne connais pas mon père…. Je sais que je ne vous donne aucun indice valable, mais on m’a dit qu’ici vous pourriez m’aider grâce au livre qui renferme la connaissance. Peut-être qu’une petite fille aurais été déclaré perdu il y a longtemps et que c’était moi! Peut-être que la femme qui est morte à mes coté n’était pas réellement ma mère…. Je ne sais pas… quand j’ai demandé au habitant des îles secondaire, ils m’ont répondu voir bien vue une femme passer à dos de dragon et qu’elle aurait pu être d’origine elfique mais  qu’elle n’était pas de leur famille. Peut-être une famille plus au nord. Mais je n’ai, pour le moment, rencontrer aucune famille d’elfe auquel je pourrais appartenir. Donc Peut-être suis-je de race humain ou dragonienne! Ma langue première est le dragon!

Après ce monologue essoufflant, elle laissa la poussière retombé...
avatar
Mahel Venalya
Jeune Dragon
Jeune Dragon


Feuille de personnage
Espèce: Mystère
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV MEENAH] Vagabonde- suite

Message par Maître du jeu le Mer 24 Fév 2016, 12:50


L'archiviste écouta avec attention celle qui se tenait devant elle, semblant boire la moindre de ses paroles. Elle s'était avancée pour voir les dessins rudimentaires et semblait visiblement stupéfaite que l'inconnue ait fait tant de chemin pour trouver spécifiquement la bibliothèque de l'île Refuge, mais ce n'était rien face à la surprise qu'elle éprouva en voyant le tatouage se déplacer sur sa peau.

- C'est encore plus rare que ce que je pensais, souffla-t-elle avec un peu d'admiration et beaucoup de curiosité.

Immédiatement, elle partit dans un pas sûr vers une étagère bien précise. Tout en s'arrêtant sur la tranche d'un livre, elle expliqua ses connaissances à l'étrangère.

- Un foetus en développement peut voir son physique altéré par le contact avec une grande source de magie, commença-t-elle. Il arrive ainsi, pour les hybrides, que l'enfant présente un certain dimorphisme. En l'occurrence, pour vous, ce sont les oreilles. C'est la seule explication que je vois, vous avez dû être exposée à beaucoup de magie dans le ventre de votre mère... de telles sources de magie, on en trouvait sur l'île primordiale, mais c'est peu probable. Il en existait aussi à l'état sauvage, par endroits, en Alanya, mais elles n'étaient pas très répandues. Enfin, un chantebrume peut être vu comme une telle source, étant donné la concentration de magie dans son corps et dans la mesure où toute l'énergie magique contenue dans un être s'échappe à sa mort. Ah, voilà.

D'un geste vif, elle fit basculer la tranche du livre et attrapa la lourde encyclopédie aux reliures dorées usées par le temps. La jeune femme revint vers l'étrangère et ouvrit le bouquin à une page très précise - c'était à croire qu'en plus de connaître l'emplacement de chaque livre dans sa bibliothèque, elle connaissait aussi celui de chaque page.

- Voilà, c'est là, fit-elle en posant son doigt sur une ligne. "Des cas rares étudiés par mes confrères font l'observation suivante : deux êtres dont la mort est imminente peuvent voir leur magie fusionner afin de se servir de l'une et de l'autre pour survivre. Cela peut donner des êtres fort uniques tel des lézards dont l'espérance de vie égale celle d'un humain" ... et des femmes qui peuvent se faire pousser des ailes, je suppose, ajouta-t-elle en considérant l'inconnue par-dessus ses lunettes.

L'archivite se redressa comme si elle avait voulu laisser à la jeune femme le loisir de lire la page, puis elle remonta ses lunettes sur son nez et se tourna vers elle.

- C'est ce qui a dû se passer. Un chantebrume a dû mourir près de vous et de votre dragon avant que vous ne naissiez, sa magie a modifié l'aspect de vos oreilles et sauvé vos vies car vous deviez être particulièrement faibles je suppose, et ça a dû constituer le déclic nécessaire pour vous permettre de fusionner. "Deux êtres dont la mort est imminente peuvent voir leur magie fusionner afin de se servir de l'une et de l'autre pour survivre", répéta-t-elle. Ca ne vous aidera pas à retrouver votre famille, néanmoins : votre mère devait être une elfe, à en juger aux traits du visage et à l'oreille pointue, et votre père... c'est difficile à dire. Je ne sais pas si l'oreille ronde a été entièrement modelée par la magie ou si cette dernière a simplement convoqué des gènes enfouis en vous, et même dans ce second cas ça reste difficile à dire : les humains ne sont pas les seuls êtres à avoir les oreilles rondes.

La jeune femme porta une main fine à son menton et sembla réfléchir. Finalement, elle posa l'autre main sur sa hanche et reprit la parole avec assurance.

- Votre mère pourrait être n'importe quelle elfe, et votre père n'importe quel autre humanoïde pourvu qu'il ait des oreilles rondes. Je ne peux pas vous aider... mais Chimodan le peut peut-être. C'est un satyre qui fait parti du conseil qui dirige cette île et il a des dons de divination : les gens ne l'aiment pas beaucoup et il se trompe parfois, mais autrement il est plutôt doué.

avatar
Maître du jeu
Dieux
Dieux


Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV MEENAH] Vagabonde- suite

Message par Mahel Venalya le Sam 27 Fév 2016, 20:19

Mahel ne savait pas si elle pouvait faire confiance  à cette femme, même son instinct semblait indécis. Elle ne percevait  chez la femme aucunes ondes négatives lorsqu’elle parla des dragons ou d’elle-même en générale. Pourtant, elle ne faisait pas encore confiance à la race humaine. Le fait qu’il ne veuille pas de dragons la choque encore! Elle venait tout de même de dévoiler la plupart des mystères de sa vie à la femme et elle espérait de tout cœur que celle-ci soit aussi juste qu’elle paraissait l’être. Sans-cela, Mahel devrait partir de cette île et ne plus jamais y remettre les pieds.

Lorsque Mahel finit son monologue d’information, la dame humaine la regarda avec une forme de stupéfaction et de curiosité. Elle partit sur lancée et parla de choses que Mahel compris à peine, en ouvrant des livres au bonne page comme si elle les avait tellement feuilleté qu’elle connaissait chaque mot inscrit. Cela semblait improbable vue la quantité de livre ici, mais la femme semblait si vielle qu’avec une mémoire irréprochable, cela se pourrais peut-être. Tout de même cela laissa Mahel ébahit par tant de connaissance. Elle ne voudrait pas se mettre à dos cette personne! De telles connaissances même dans un corps décharné peuvent faire de bien grand ravage.

Tout en continuant à regarder  la dame qui lui lançait des explications en l’air, elle arriva à comprendre quelque parcelle pour former une histoire vraisemblable. Il y avait un Chantebrume qui est mort à proximité puis tout sa magie c’est répandue partout, et a cause qu’elle et Emris risquait de mourir, ils ont fusionné pour survivre. Cette théorie, bien que tout à fait plausible, rendait Mahel d’une humeur maussade. Son frère n’était pas vraiment son frère. A quelle que part elle l’avait toujours su mais elle se raccrochait à leur ressemblance. Elle espérait que cela soit réalité, qu’ils étaient plus unis que par le simple fait qu’ils risquaient de mourir tous les deux au même moment. Elle le sentit bouger en elle, il l’enveloppait d’une douce chaleur et lui parla doucement

« Nous ssssommes toujourrrs frrrèrrre et soeurrrr, nous ne ffffaisssssons qu’UN! »

C’était vrai, en rien ce qu’elle apprendrait aujourd’hui ne changerais l’amour qu’elle porte à Emris. Ils ne faisaient qu’un et resteraient ainsi pour toujours.

La dame c’était éloigner du livre, surement pour qu’elle puisse voire par elle-même, mais Mahel ne savait pas plus lire qu’une souris compter. Elle regarda donc l’humaine qui lui redit en d’autre mots et avec moult explications le pourquoi du comment son dragon et elle pouvait fusionner. Au moins, elle avait une réponse à ces questions. A son grand regret, elle ne fut pas si réjouie de savoir qu’elle avait découvert une partie du mystère qui l’entourait. Ces rêves, bien que faux, l’avait toujours bercé dans une douce illusion qui s’avérait fausse. Son dragon intervient encore, au moins celui-ci semblait content d’avoir ces informations. Elle reprit confiance et écouta avec plus d’attention ce que l’humaine de la bilbothèque lui disait.

-…. de l'une et de l'autre pour survivre". Ça ne vous aidera pas à retrouver votre famille, néanmoins : votre mère devait être une elfe, à en juger aux traits du visage et à l'oreille pointue, et votre père... c'est difficile à dire. Je ne sais pas si l'oreille ronde a été entièrement modelée par la magie ou si cette dernière a simplement convoqué des gènes enfouis en vous, et même dans ce second cas ça reste difficile à dire : les humains ne sont pas les seuls êtres à avoir les oreilles rondes.

Un sourire illumina le sourire de la semi-elfe. Finalement, les réponses n’étaient pas que déplaisante. Apprendre que sa mère était une elfe! Elle avait toujours admiré cette race qu’elle voyait comme un peu supérieur aux autres. Tous leurs savoirs et leur connaissance. Il pouvait chasser sans être vue ni entendue. Ils étaient léger comme une feuille et rapide comme le vent. Il courait vite et ne semblait ne jamais se fatiguer pour les longues distances. Il respectait la nature ainsi que les dragons. Bref, c’était une race magnifique et Mahel se sentait fier de savoir qu’elle appartenant à cette race, même si ce n’est qu’à moitié.  Elle était aussi soulagé par les propos de l’humaine. Elle n’était pas condamné à être une demi-humaine ! Il restait de l’espoir. Soit cela était juste du a la magie ou que son père était un humanoïde autre qu’humain. Elle l’espérait sincèrement, mais ne savait pas comment pouvoir le savoir.

La dame continua de parler et coupa court aux espoirs que Mahel avait de pouvoir connaitre l’origine de son père. Elle avait trop peu d’information à ce sujet et Mahel trouva déjà formidable qu’à partir de si peu, elle avait pu lui en dire autant. S’apprêtant à la remercier et à quitter, la dame l’informa que si elle ne pouvait lui apporter plus d’information, d’autre le pouvais. Mahel s’avança plus près et buvait complètement  les dernières paroles de la femme……. Chimodan le satyre, c’est lui qu’elle devait aller voir.

Sur ce, elle failli embrasser la femme avant de se souvenir que c’était une humaine. Elle lui donna une poignée de main chaleureuse lui chanta louange et lui dit au moins mille merci avant de se préparer à repartir. En reprenant sa carte et ses choses, elle remarqua qu’elle ne savait pas plus où trouver le satyre. Ce tournât une fois de plus vers la femme elle le lui demanda

- Excusez-moi de vous déranger encore, mais ce fameux devin satyre, sauriez-vous où je pourrais le trouver.
avatar
Mahel Venalya
Jeune Dragon
Jeune Dragon


Feuille de personnage
Espèce: Mystère
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV MEENAH] Vagabonde- suite

Message par Maître du jeu le Sam 27 Fév 2016, 23:55


Lorsque l'étrangère parla à voix basse, la femme posa un regard un peu confus sur elle.

- Vous avez dit quelque chose ? demanda-t-elle.

Elle n'insista pas, cependant, et fit très vite mine de ne rien avoir remarqué avant même d'avoir obtenu une réponse.
L'archiviste adressa un sourire amical à l'inconnue alors qu'elle la remerciait. Elle ne cessait pas de détailler son visage.

- C'est surprenant, souffla-t-elle de nouveau. Ces phénomènes sont tellement rares, je ne pensais pas rencontrer de telle personne dans ma vie. Dites... dites-moi, qu'est-ce que ça fait ? Est-ce que les deux êtres liés entretiennent une relation particulière, fusionnelle ? J'imagine que oui. Oh, ce serait tellement intéressant... mais je ne vous retiendrai pas plus longtemps.

Elle laissa l'étrangère se retourner pour partir, en pensant sans doute avec une pointe de regret à tout ce qu'elle aurait pu apprendre sur la magie et les phénomènes rares et étranges en questionnant l'individu. La femme fut surprise de la voir se retourner, néanmoins; elle s'attendait probablement à ce qu'elle s'en aille sans un mot de plus. Elle lui demandait où trouver Chimodan.

- Oh, oui, bien sûr, vous venez d'arriver, fit l'archiviste en portant sa main à son menton. Chimodan Aropmeri siège au conseil des Six; vous pourrez le trouver au château. Enfin, ça, c'est en principe; il passe beaucoup de temps sur les îles satellites, celles qui flottent autour de l'île Refuge, c'est sur l'une d'elles qu'il se retrouve souvent avec son dragon. Allez au château, de toutes les façons; ils vous diront bien où il est.

Finalement, elle referma le gros livre et l'empoigna d'un geste sûr pour se diriger vers l'étagère où elle l'avait trouvé. Elle ne pouvait sans doute pas plus aider l'inconnue; elle lui avait fait part de toutes ses théories et l'avait redirigée vers un voyant, ce n'était déjà pas si mal.

avatar
Maître du jeu
Dieux
Dieux


Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV MEENAH] Vagabonde- suite

Message par Mahel Venalya le Dim 28 Fév 2016, 16:37

Mahel venait de faire des découvertes extraordinaire sur son passée en si peu de temps, et le reste de ses questions auquel elle avait si longuement chercher, se trouvait au bout de ces doigts. Elle écouta distraitement la dame qui lui posait des questions à propos de la connexion entre elle et Emris. Elle était tentée de tout lui expliquer, les défauts autant que les qualités, mais il y avait trop de risque. Si quelqu’un venait ici dans le but d’en connaitre plus et qu’il réussissait à avoir ces informations la concernant, il aurait le pouvoir de connaitre ses points faible. Elle promit tout de même à la vielle femme qu’elle reviendrait lui expliquer certaines questions, à conditions que cela reste pour elle. Pour son savoir personnel. Reprenant son chariot sans roue, elle se maudit une dernière fois pour ces roues brûlées, l’humaine lui expliqua ou trouver ce fameux satyre. Elle le voyait mal monter un dragon avec ses pattes de bouc mais n’insista pas sur ce sujet. Quelque chose venait de s’allumer dans son regard. Il avait un dragon! Donc les dragons n’étaient pas bannis de l’ile comme l’avait compris Mahel. Ne voulant pas déranger la dame encore plus longtemps, elle la remercia de nouveaux et partis aussi rapidement que son fardeau le lui permettais.

Finalement, elle avait eu raison ce n’est pas parce qu’il ne les aimait pas, c’est qu’il manquait d’espace et seulement quelque uns pouvais en avoir. Quittant la bilbothèque, non la blibothique, non non non, la bli-bli-o-thè-que ? Bref, le musée a livre. Elle se dirigea vers la grande place pour enfin acheter ces fameuses roues. Elle trouva un commerce qui les vendait à bon prix malgré le fait qu’il a essayé de l’arnaquer. Et oui on arnaque toujours les nouveaux ! Elle lui demanda aussi au passage ou se trouvai le château et son avis sur les dragons. Le marchant lui indiqua avec une pointe sarcastique ou trouver le château, mais ces avec un mépris certains qu’il cracha par terre en se disant contre ‘’ ces foutus bestioles qui ont détruits le monde..’’ Ne voulant pas en attendre plus de cet être abject, elle sortit son couteau pour lui tranché la gorge, mais voyant qu’il y avait encore foule, elle arrêta son geste les yeux pourtant injecté de sang et de haine. Comment un être aussi diminué que lui pouvait avoir un avis sur la question de toute façon! Elle lui avait demandé par politesse et pour se rassurer, mais elle partit de là-bas avec une envie de meurtre.

Le soleil se battait toujours pour garder son avance contre la nuit quand Mahel s’éloigna de la place pour retourner vers l’orée de la forêt. Elle avait faim et avait hâte de raconter ses nouvelles découvertes à Meenah. Bien que la femme poisson et elle-même ne soient pas amie, un lien se tissait tranquillement entre eux. Elle savait pourtant qu’en cas de danger, elle ne viendrait pas et que l’aider ne serai pas dans ces priorités. Tout de même, cela faisait du bien de voyager avec quelqu’un. Elle espérait que cette dernière soit au point de rendez-vous, une fois qu’elle aurai vu le satyre, elle pourrait enfin quitter cette île aussi abjecte que ceux qui y vivent.

Bien que le soleil lui aurai permis de voyager avec son chariot jusqu’au château, elle ne savait pas si le satyre si trouvait, ou s’il restait sur les îles secondaires. Et à pied, Mahel n’aurai pu faire tout le tour. Bien qu’elle pouvait utiliser ces ailes pour voler, le chariot aurait été trop encombrant, mais elle ne pouvait le laisser sur place de peur qu’elle se face voler.

A mis chemin entre la grande place et l’orée de la forêt, elle essaya de placé les roues sous le chariot. Le transporter devenait éreintant. Elle réussit à les placer pour qu’ils puisent fonctionné jusqu’à sa destination finale. Elle prit une gorgé d’eau et un morceau de poisson cru qu’elle mangea avant de repartir. Elle trouva cela assez répugnant, elle le préférait cuit, mais comme collation cela pouvait passer. Puis elle repartie. Aucune embûche n’est venu troubler son trajet et elle arriva un peu exténué mais en un seul morceau. Elle s’installa et alluma un feu en attendant la venue de Meenah, si cette dernière venait. Si elle ne venait pas, le voyage serait peut-être plus endormant mais tout de même trépidant puisque ces origines serait bientôt découverte.
avatar
Mahel Venalya
Jeune Dragon
Jeune Dragon


Feuille de personnage
Espèce: Mystère
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV MEENAH] Vagabonde- suite

Message par Meenah le Dim 28 Fév 2016, 22:42

Meenah évita agilement le jet de flammes en se jetant sur le côté. D'un geste assuré, elle fit volte face et arma son trident en posant un regard défieur sur l'immense créature. Les deux adversaires restèrent un instant à se toiser, puis la bête chargea sur la trollesse dans un cri rageur. Elle l'esquiva de nouveau, de justesse cette fois, et lui asséna un coup de la hampe de son trident dans les flancs. Il semblait que l'animal n'avait rien senti puisque sa seule réaction fut de se retourner brusquement; sa longue queue avança vers Meenah à un rythme dangereusement rapide et vint la frapper en plein dans l'estomac, faisant voltiger la trollesse jusqu'à proximité de l'endroit où elle avait atterri avec Mahel. Elle jura, hoqueta et se releva tant bien que mal pour, cette fois, éviter une nouvelle charge de son adversaire en se baissant pour le laisser passer au-dessus d'elle et en profitant de sa position pour frapper le dessous de sa tête et de son encolure, toujours avec la hampe de son trident et non les pointes. Elle roula ensuite avec agilité sur le côté et se releva d'un bond pour courir avec énergie dans la direction d'une lueur - un feu de camp, il semblait - non loin. Une fois à quelques dizaines de mètres, elle se remit en garde, son trident pointé devant elle, et sourit.

- J'ai déjà combattu des félinodrons plus féroces ! lança-t-elle à son adversaire avec un sourire taquin.

Visiblement piquée au vif, la bête qui s'était arrêté l'espace d'un instant pour faire passer les désagréables vibrations qu'avait généré le coup dans ses dents gronda et fonça sur la trollesse, s'aidant de ses immenses ailes pour bondir. Meenah n'avait pas vu venir le coup; le dragon la renversa et elle lutta de toutes ses forces, son trident à l'horizontale, pour que les immenses serres qui devaient bien faire sa taille si ce n'était plus ne l'écrasent pas.

- Ok, ok, ça suffit, on arrête là ! débita-t-elle avec précipitation. Tu es le plus fort, tu as gagné ! Comment veux-tu perdre alors que tu pèses bien cinq cent fois mon poids ?!

Conciliant, Ozrael se retira en posant ses lourdes serres de part et d'autre de sa maîtresse puis il leva la tête avec un air victorieux. Meenah laissa échapper un profond soupir; si elle avait été engagée dans un véritable combat, le cracheflamme aurait broyé ses os. Il ne faisait aucun doute qu'il ne s'était pas appuyé de tout son poids sur la hampe de son trident.
La trollesse se releva en titubant mais retrouva bien vite son équilibre. Cela faisait bien longtemps qu'elle ne s'était pas battue et elle avait perdu certains réflexes, même si elle restait une très bonne combattante. Elle mettrait ça sur le compte de l'adversaire : on se battait très rarement seul contre un dragon. Oui, c'était ça; contre un humanoïde, elle était sans aucun doute toujours aussi redoutable.

- Tu es revenue ?

Meenah posa un regard dubitatif sur la non-humaine, qu'elle venait de remarquer à côté du feu dont elle s'était approchée. Elle continua d'avancer jusqu'à n'être plus qu'à un mètre ou deux des flammes, puis elle frotta avec vigueur ses bras et ramena ses cheveux devant elle en râlant. Comme d'habitude, ils avaient ramassé toutes les feuilles qui traînaient par terre durant le combat et s'étaient emmêlés. La trollesse songeait sérieusement à les couper, mais d'un autre côté elle était attachée à son épaisse crinière; c'est pour cela qu'elle songeait également à les coiffer et à les attacher, mais elle ne savait pas faire ce genre de choses. Après avoir remis tant bien que mal un peu d'ordre dans ses cheveux, elle s'assit contre Ozrael qui venait d'arriver; Zafreyja, quant à elle, lançait de petits cris esseulés et semblait partie à la recherche de son nouvel ami le percebrise.

- Tu as trouvé ce que tu cherchais ? demanda la trollesse, qui n'avait pas pour habitude de s'intéresser aux gens mais qui, pour une fois, s'intéressait réellement au cas de la non-humaine.
avatar
Meenah
Son Impérieuse Condescension
Son Impérieuse Condescension


Feuille de personnage
Espèce: Troll des eaux
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV MEENAH] Vagabonde- suite

Message par Mahel Venalya le Mar 01 Mar 2016, 18:40

Le petit feu flambait gaiment en léchant le bois légèrement humide. Et oui ; l’escapade de son Percebrise dans l’eau d’un lac avait laissé des effets négatifs! Surtout si ce Percebrise n’a pas, au préalable, enlevé les sacoches contenant le matériel, dont le bois. Malgré sa contemplation du feu, Mahel fut distraite par des bruits étrange provenant de la forêt, elle la savait peu sûr, mais c’est bruit semblait des bruits de lutte. Ce levant promptement pour allait voir ce qui se passe, elle prit son arc et se dirigea vers l’endroit d’où provenait les bruits. Elle vue à sa grand surpris le grand et puisant Ozrael se battre contre une petite chose pleine de feuille et de poils. Elle reconnut aussitôt l’épaisse chevelure de sa compagne Meenah. Il ne faisait que jouer, enfin c’était le cas pour le dragon, la femme poisson, elle, semblait donnée sont maximum. Elle était agile, mais pour avoir joué souvent avec son dragon, beaucoup plus agile que le Cracheflamme, elle pensa être supérieure que la jeune femme. Certes, elle était peut-être moins forte, mais surement plus agile…. Enfin c’est ce qu’elle pensait.

Voyant que personne n’était en danger, elle s’assit près du feu et essaya de faire griller un morceau de poisson. Bien que son mode de vie fût plutôt carnivore, elle savait que son organisme avait aussi besoin de vitamine que seuls les végétaux pouvaient lui apporter. Malheureusement, elle avait oublié d’en chercher sur la petite île qu’il venait de quitter. Elle aurait pu, certes, regarder dans la forêt. Bien qu’il n’y aille pas de carotte ou de pomme de terre a l’état naturelle dans toute les forêts, ils pouvaient y avoir des baies ou encore certaines feuilles de plantes comestibles. Pourtant, l’envi n’y était guère. Elle se contenta donc que d’un petit poisson déjà entamé. Elle n’aurait que prendre un plus gros déjeuner le matin.

La femme-poisson sortit enfin de la forêt accompagner de son dragon à l’air triomphant. Mahel compris assez vite qui avait gagné la bataille. Il est vrai que contre un dragon, les chances de gagner sont plutôt faible, il faut connaitre leur point faible et certains semblent n’en avoir aucun.

- Tu es revenue ?

La femme poisson semblait légèrement surprise, comme si elle n’était pas habituer à ce qu’on respecte sa parole. Il est vrai qu’il était arrivé à Mahel de mentir une fois ou deux pour sauver sa peau mais habituellement, elle tenait parole.

Mahel lui répondit d’un hochement, la bouche pleine de poisson. La peau avait légèrement carbonisé, mais l'intérieur était très savoureux, même la tête. Attendant de finir sa boucher pour lui parler de sa journée, Mahel regarda la jeune dragonne bleu qui cherchait Emris. Elle était mignonne et la semi-elfe aurait bien voulu le laissai sortir, mais elle avait besoin qu'il reste encore caché le temps qu'elle trouve se fameux devin et qu'elle revoit la bilthécaire pour les information concernant la fusion. Sa boucher enfin terminer, elle voulu parler a Meenah mais cette dernière la devança. Surpris au début par cette initiative de la femme-poisson qui ne semblait pas prompte a communiquer pour le plaisir, Mahel resta coite quelque instant. Puis reprenant sa nonchalance habituelle lança sur le ton d'une discutions sur le beau-temps

- Et bien la fusion avec mon dragon est presque unique dû a la mort d'un dragon a proximité et euh.... ah oui et que nous étions les deux en danger. Et j'ai découvert aussi que ma mère est une elfe. Pour les origine de mon père, la dame de la.... euh bil-bi-thè-que.. ma dit d'aller voir un devin satyre monteur de dragon. Je pensait partir demain le voir puis enfin m'en aller de cette île de malheur. J'ai presque tué un humain tout à l'heure et je ne voudrait pas que cela arrive. Il n'ont peut-être pas beaucoup de dragon, mais la quantité de garde et tout de même étonnante.


Elle repensa a sa rencontre avec le marchant. Elle se demanda si ce n'était pas, après tout, un manque d’intelligence ou encore simplement qu'ils avaient tous reçu cette affirmation et qu'il l'avait cru. Peut-être que si elle pouvait leur montrer que les dragon n'y sont pour rien elle pourrais aidé cette race a évolue. Regardant encore une fois la petite dragonne bleue regarder l’horizon à la recherche de son Percebrise, elle l’appela doucement et lui donna un de ces plus gros poisson. De toute façon, il ne fallait qu'il pourrit. Déjà l'odeur du poisson n'était pas agréable, alors celle du poisson pas frais.... Ôtant bien le donner a Zafreyja. Elle était vraiment petite pour une cracheflamme, un peu plus de viandes l'aiderais peut-être a se muscler un peu, quoiqu'elle n'a va pas l'air de pencher vers ce domaine.


Dernière édition par Mahel Venalya le Mer 02 Mar 2016, 17:11, édité 2 fois (Raison : Je me suis fait prendre dans mon cours....XD)
avatar
Mahel Venalya
Jeune Dragon
Jeune Dragon


Feuille de personnage
Espèce: Mystère
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV MEENAH] Vagabonde- suite

Message par Meenah le Jeu 03 Mar 2016, 23:00

Une odeur agréable venait chatouiller les narines de la trollesse depuis voilà un moment maintenant; elle en avait trouvé l'origine. La non-humaine avait du poisson, beaucoup de poisson. Meenah l'observa avec un air intrigué, l'espace d'un instant, puis elle revint très vite à son attitude habituelle; elle n'allait tout de même pas passer pour une mendiante, elle qui était si grande et superbe. Et puis, elle n'avait pas faim : les longues périodes de jeun étaient devenues une habitude.
Alors que Mahel lui racontait ses découvertes, la trollesse se laissa tomber contre l'épaisse fourrure drue de son immense cracheflamme avec délice. Distraitement, elle se mit à entortiller une mèche de ses cheveux autour de son doigt en observant son interlocutrice avec intérêt. Alors comme ça, il suffisait d'avoir un dragon mort à ses côtés pour fusionner avec un autre dragon ?

- Des tas de dragons sont morts à côté de moi, lança-t-elle avec nonchalance et sans s'étaler sur les détails, et pourtant Ozrael ne peut pas entrer dans mon corps.

Et finalement, à quoi est-ce que ça pourrait bien lui servir, de toutes les façons ? Son cracheflamme était bien plus puissant et utile dans son propre corps... mais enfin, elle soupçonnait la non-humaine d'être dotée d'un métabolisme amélioré lorsqu'elle fusionnait avec elle. Ca se tenait : si deux êtres ne formaient plus qu'un alors le résultat présenterait sans doute des caractéristiques des deux sujets. L'espace d'un instant, elle s'imagina avec délice dotée d'une peau résistante et de grandes ailes imposantes. Peut-être pourrait-elle cracher du feu également ?
Non, c'était ridicule. D'abord, Mahel n'avait même pas d'ailes. Comment Meenah aurait-elle pu en avoir ?
Elle se tira de ses pensées en réalisant que la non-humaine avait évoqué les gardes.

- Ha, les gardes... grogna-t-elle entre ses dents.

Elle avait toujours en travers de la gorge le petit incident qui avait survenu la dernière fois qu'elle avait survolé l'île Refuge... le bolas autour de l'aile de son dragon, la lourde chute et l'écrasante défaite, le fait de mordre la poussière - au sens propre comme au figuré - et pour couronner le tout une de ses rencontres pas franchement amicales qui avait fait son apparition. Au final, heureusement qu'il avait été là; elle aurait sans doute eu du mal à sauver sa peau, sinon.
Elle releva la tête, qu'elle avait baissée, pour poser son regard sur Mahel, ses sourcils toujours froncés par l'évocation de ce souvenir douloureux.

- Ils mériteraient de brûler, cracha-t-elle avec morgue. Quant au satyre... jamais entendu parler.

Un satyre monteur de dragons, hein ? Voilà qui était intéressant. Peut-être que si lui pouvait brûler avec tous les autres, alors ses dragons esseulés viendraient chercher du réconfort auprès du premier venu... enfin, encore fallait-il mettre cette île à feu et à sang.
La non-humaine appela soudain Zafreyja pour lui envoyer un poisson que la dragonne engloutit goulûment, sans même prendre le temps de mâcher. Un fin sourire étira les lèvres de la trollesse; si une chose était bien sûre, c'est que ses goûts en matière de nourriture avaient déteint sur la petite dragonne. Ozrael, lui, était véritablement carnassier et préférait le gros gibier. Meenah s'en moquait, cependant; il pouvait bien manger ce qu'il voulait, elle le savait suffisamment puissant pour tuer de quoi constituer des réserves pour les quarante nuits à venir en seulement une heure si il lui en prenait l'envie... et elle n'exagérait pas. Enfin, peut-être un peu.

L'atmosphère était calme; il n'y avait que le crépitement du feu et les grillons. Elle était calme; trop calme. Ca ne présageait pas spécialement quelque chose de mauvais, mais Meenah n'avait pas l'habitude de ce genre de situation - hors de l'eau, du moins, où le calme ne la dérangeait en revanche absolument pas. La trollesse s'était déjà redressée pour être prête à se relever, ses pupilles s'étaient dilatées pour capter le moindre des mouvements dans la nuit qui commençait à tomber et de temps à autres un coin de sa lèvre supérieure se soulevait pour laisser apparaître ses crocs. Non; contre toute attente, elle n'appréciait vraiment pas ce genre de situations autre part qu'au fond d'un lac. Comme toute créature aquatique qui se respectait, sans doute se sentait-elle moins prédatrice sur la terre ferme, quand bien même elle se convainquait de sa supériorité quel que soit le champ de bataille et quand bien même elle n'avait effectivement aucun mal à se débarrasser de la plupart des créatures terrestres.
avatar
Meenah
Son Impérieuse Condescension
Son Impérieuse Condescension


Feuille de personnage
Espèce: Troll des eaux
Réputation: 0
Points de vie:
100/100  (100/100)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [PV MEENAH] Vagabonde- suite

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum